Home / Page d'accueil  / Actualités générales  / Ho Chi Minh Ville renforce les mesures de lutte contre la pandémie

Ho Chi Minh Ville renforce les mesures de lutte contre la pandémie

HCM City renforce les mesures de distanciation sociale pendant deux semaines à partir du 23 août au 6 septembre 2021. Affirmant que "la ville ne sera pas confinée dans les deux prochaines semaines", le Comité directeur

HCM City renforce les mesures de distanciation sociale pendant deux semaines à partir du 23 août au 6 septembre 2021.

Affirmant que « la ville ne sera pas confinée dans les deux prochaines semaines », le Comité directeur anti-épidémie de Ho Chi Minh-Ville a déclaré dans l’après-midi du 21 août que ces mesures de restriction comportent des nouveautés : l’armée en renfort ; l’ajout d’équipements médicaux ; la garantie d’assurer de la nourriture à la population et enfin la stricte application de la directive 16.

Les mesures sociales

Ho Chi Minh Ville est divisée en zones présentant des risques différents. Les gens dans la « zone verte » (sûre), la « zone jaune » (à faible risque) pourront aller au marché par eux-mêmes une fois par semaine. Les gens de la « zone orange » (à haut risque) et de la « zone rouge » (à très haut risque) pourront être fournies en nourriture à domicile une fois par semaine. Les personnes en difficulté recevront un soutien alimentaire de première nécessité.

Concernant la santé, la ville mettra en place 400 stations mobiles qui prennent en charge les cas positifs à domicile. Le personnel comprend des médecins locaux et ceux venus d’autres provinces en renfort.

Concernant l’aide sociale, la ville a mis en place simultanément trois paquets pour soutenir les travailleurs pauvres, les personnes et les entreprises en difficulté. Le plan soutiendra plus d’un million de ménages pauvres et 669 000 travailleurs indépendants, avec un budget de plus de 2 500 milliards de dongs (92,6 millions €). Le montant est de 1,5 million de VND par ménage.

L’armée en renfort

Les 21 et 22 août, des vols ont décollé de Noi Bai (Hanoï) et ont atterri à Tan Son Nhat (HCMVille), amenant des centaines de personnel médical militaire pour aider la ville à combattre l’épidémie. Ce contingent sera divisé en 60 groupes pour prendre soin des malades. 367 unités mobiles sont créées pour s’occuper de chaque quartier, arrondissement. Le 23 août, 600 officiers, personnels médicaux militaires et équipements supplémentaires sont transportés par voie aérienne vers le Sud pour lutter contre l’épidémie. Au total, un contingent médical militaire d’environ 2 300 personnes est actuellement en service dans 7 hôpitaux de campagne à Ho Chi Minh-Ville. 

Au total, un contingent médical militaire d’environ 2 300 personnes est actuellement en service dans 7 hôpitaux de campagne à Ho Chi Minh-Ville.  En outre, le ministère de la Défense a mobilisé environ 35 000 miliciens et des milliers de soldats de la zone militaire N°7, du corps d’armée N°4 pour y participer. Cette fois, l’armée a été amenée à aider Ho Chi Minh-Ville à mettre pleinement en œuvre la directive « les maisons sont isolées des maisons, les rues sont isolées des rues, les quartiers sont isolés des quartiers ». À l’exception des personnes habilitées, aucune habitant n’est autorisé à sortir pour assurer une distanciation sociale stricte dans les 15 prochains jours. 

Par conséquent, l’armée rejoindra les points de contrôle avec d’autres forces telles que la police, les douanes, les personnels de santé. 

Selon le planning, les habitants des zones sous blocus et les ménages pauvres recevront de la nourriture gratuite pendant les 15 prochains jours. L’armée distribuera de la nourriture à chaque foyer.

En outre, l’armée a également déployé des groupes d’achat dans les supermarchés et les marchés mobiles afin que les gens n’aient pas à quitter leur domicile. 

Sur la base d’une évaluation des besoins de consommation essentiels quotidiens pour environ 9,4 millions de personnes,  la ville devrait fournir en moyenne 10 964 tonnes/jour. Dont le riz : 1 981 tonnes ; les aliments secs transformés (nouilles, vermicelles, pho…) : 660 tonnes ; la viande bovine : 755 tonnes ; la viande de volaille : 660 tonnes ; les aliments transformés : 236 tonnes ; les œufs : 108 tonnes (2,1 millions d’œufs) ; les légumes : 4 246 tonnes ; le sucre : 236 tonnes ; le lait : 1 742 tonnes (1,7 million de litres) ; l’huile de cuisine : 189 tonnes ; le sel : 47 tonnes ; les détergents : 104 tonnes (79 865 litres). 

Ainsi, la demande de consommation moyenne de la ville en une semaine est de 76 747 tonnes ; en 15 jours 164 460 tonnes. Par ailleurs, la demande vitale en eau potable est estimée à 19 millions de litres/jour, (566 millions de litres/mois)- l’eau de robinet n’étant pas potable – ; les produits pour la prévention et le contrôle de la pandémie : masques 628 969 pièces/jour (18,8 millions de pièces/mois) ; produit antiseptique (type 0,5 litre) : 239 596 bouteilles/jour (7,2 millions de bouteilles/mois).

Le 21 août 2021, le système de messagerie automatique a également envoyé le message des autorités de la ville à la population : « Le Comité populaire de Ho Chi Minh-Ville demande aux habitants de la ville de ne pas s’affoler, de ne pas stocker les marchandises. Les habitants des zones à haut risque recevront de la nourriture et le nécessaire. Les habitants se trouvant dans les zones sûres seront autorisées à se rendre au marché une fois par semaine. Les ménages pauvres seront pris en charge par la sécurité sociale. Il est recommandé aux gens de ne pas se rassembler en grand nombre, ce qui facilite la propagation du virus. La ville espère que les gens soutiendront les décisions des autorités ».

dienhai.nguyen@free.fr

Review overview
NO COMMENTS

POST A COMMENT