Home / Page d'accueil  / Actualités générales  / Situation à Ho Chi Minh-Ville au 14/08/2021

Situation à Ho Chi Minh-Ville au 14/08/2021

La capitale économique du Vietnam est actuellement la région la plus contaminée par le variant Delta. Ho Chi Minh-Ville applique ces derniers jours les mesures les plus fortes depuis l'apparition de la 4ème vague d'épidémie (début

La capitale économique du Vietnam est actuellement la région la plus contaminée par le variant Delta.

Ho Chi Minh-Ville applique ces derniers jours les mesures les plus fortes depuis l’apparition de la 4ème vague d’épidémie (début Juin 2021). La population a subi 37 jours de distanciation sociale (depuis le 9 Juillet 2021) en vertu de la directive 16, dont 20 jours avec des mesures de restriction supplémentaire telles l’interdiction de sortir sans raison valable, le couvre-feu après 18 heures… Et il est prévu que ces mesures continueront de s’appliquer après 15 août 2021.

Le nombre de nouveaux cas par jour est de 5 000 à 6 000 cas au début mais commence à rester stable autour de 4 000 cas. Au cours de la dernière semaine du 5 août, la ville a enregistré près de 3 700 cas chaque jour en moyenne, dont 78,6% dans les zones de confinement, 2,3% dans les zones d’isolement, 17,7% via le dépistage hospitalier. Actuellement, les nouveaux foyers dans la communauté ne sont plus détectés.

Le nombre de morts élevé.

Le taux de mortalité est élevé, avec une moyenne de 241 cas/jour. Au 13 août, le nombre total de décès est de 4 030, le nombre de cas positif est de 140 288 personnes. Certaines raisons peuvent être mentionnées comme suit :

– Situation de débordement, surtout en ressources humaines de santé. D’après les responsables, la ville doit réquisitionner en plus 12 000 personnes, dont 2 800 médecins, 8 200 infirmier(es), aides-soignants et 1 000 enseignants et étudiants en médecine pour participer à la prévention et au contrôle de la pandémie. En particulier, il faut surtout une équipe de professionnels de la santé ayant une expérience en réanimation active et en réanimation avancée.

– Bien qu’il existe des appareils d’assistance respiratoire pour les patients, mais il y a carence dans l’approvisionnement en oxygène, entraînant la mort de nombre de patients COVID-19. Il y a des cas où la maladie progresse très rapidement, la santé d’un malade peut, en l’espace de quelques heures, dégénérer de façon fulgurante. Dans ces situations, l’oxygène est la clé pour préserver la vie du patient.

D’autre part, nombre de patients sont décédés lors de leur transfert vers les hôpitaux de niveau supérieur faute au manque d’appareils à oxygène dans les ambulances.

5 « étages de soins »

Ho Chi Minh-Ville divise les établissements médicaux en 5 étages de traitement : chaque établissement ne prend en charge que les patients à l’étage dont il a la charge.

Plus précisément, le modèle de pyramide à 5 étages comprend :

– Le premier étage est destiné aux soins de santé et au suivi dans les quartiers, districts. La tâche de cet étage est de dépister les patients présentant des symptômes légers de COVID-19 afin de décider ou non s’ils peuvent être surveillés médicalement à domicile ou au lieu de résidence prescrit. L’objectif est les soins primaires et le traitement des cas de COVID-19 légèrement symptomatiques ; et un traitement d’urgence dans les cas présentant des signes graves avant de devoir être transférés à l’hôpital.

– Le 2ème étage est un hôpital de campagne qui est chargé de traiter et guérir les cas présentant des symptômes bénins, et de traiter les maladies sous-jacentes qui les accompagnent.

– Le 3ème étage a pour tâche de traiter à un niveau basique les cas de COVID-19 avec des symptômes modérés et sévères. Simultanément, réanimation d’urgence (ventilateur) pour certains cas graves ; traitement d’urgence des cas présentant des signes graves avant le transfert à l’hôpital de niveau supérieur.

– Le 4ème étage est pour les patients graves nécessitant un traitement spécialisé. Cet étage est responsable du traitement des cas graves de COVID-19 avec des conditions médicales adéquates : réanimation d’urgence (ventilateur, dialyse continue).

– Le 5e étage est l’hôpital de réanimation COVID-19. À ce dernier étage se trouvent des hôpitaux entièrement équipés d’installations de réanimation modernes, chargés de la réanimation intensive pour les cas critiques de COVID-19.

Pour ce faire, la ville a beaucoup investi en matériels et équipements pour chaque étage concerné.

Le concept de « zones vertes »

« Là où il y a encore du vert, il faut le garder en sécurité ». La ville doit essayer de contenir l’épidémie dans les « zones rouges » (où le risque est très élevé), les « zones oranges » (à haut risque) et garder coûte que coûte les « zones vertes » (où il n’y a pas d’épidémie).

Chaque « zone verte » interdira aux étrangers d’entrer et de sortir, n’aménagera qu’un seul itinéraire de circulation, assurant un contrôle 24h/24… selon le principe de « tenir serré, contrôler strictement ». Les personnes dans les espaces verts doivent être contrôlées quotidiennement, tant du point de vue santé que de sa présence. Les autorités locales sont chargées de gérer et de contrôler l’accès, d’assurer la sécurité et l’ordre, en particulier de fournir le nécessaire aux personnes qui y vivent.

On peut dire qu’il s’agit d’une sorte de blocus strict, un peu « caserne militaire » et qui demande beaucoup à l’esprit de responsabilité de chacun pour que les zones vertes s’étendent de plus en plus.

Vaccination

Parallèlement au durcissement des mesures de distanciation sociale, Ho Chi Minh-Ville accélère également la couverture vaccinale de plus de 7 millions de personnes dans la tranche d’âge de plus de 18 ans (la ville compte environ 9 millions de personnes). Le variant Delta a creusé une brèche dans la stratégie des « 3 boucliers » qui a fait la réussite du Vietnam depuis le début de la pandémie il y a de cela plus d’un an : le traçage, le zonage et l’isolement.

La vaccination a été accélérée, notamment à partir du 31 juillet. Il y a maintenant 1 200 équipes qui travaillent en continu jour et nuit. Les jour de pointe, Ho Chi Minh-Ville a vacciné plus de 310 000 personnes. Au 13 août, il y a 4 quartiers et districts complètement vaccinés avec la 1ère dose pour près de 100 % de la population âgée de 18 ans et plus. Il s’agit des arrondissements N°5, N° 11, Phu Nhuan, du district de Can Gio.

Cependant, comme de nombreuses localités et villes du Vietnam où s’est déclarée l’épidémie, Ho Chi Minh Ville rencontre actuellement des difficultés par manque de vaccins.

Avec toutes les mesures ci-dessus, Ho Chi Minh-Ville vise à contenir la propagation de la pandémie d’ici le 15 septembre 2021.

dienhai.nguyen@free.fr

Review overview
NO COMMENTS

POST A COMMENT