Home / Page d'accueil  / Actualités générales  / Revue de presse Vietnam / Décembre 2021

Revue de presse Vietnam / Décembre 2021

Sélectionnée par Francis Gendreau Pour relancer son économie, le Vietnam tente de remédier à une pénurie d’ouvriers due à la pandémie de Covid-19 02/12/2021 https://www.lemonde.fr Les usines peinent à faire revenir les travailleurs migrants qui ont quitté la région

Sélectionnée par Francis Gendreau

Pour relancer son économie, le Vietnam tente de remédier à une pénurie d’ouvriers due à la pandémie de Covid-19

02/12/2021

https://www.lemonde.fr

Les usines peinent à faire revenir les travailleurs migrants qui ont quitté la région dHo Chi Minh-Ville après un confinement éprouvant de début juillet à fin septembre.

Par Brice Pedroletti (Bangkok, correspondant en Asie du Sud-Est)

Fortement ralentie par la vague de variant Delta de cet été, la locomotive vietnamienne, l’une des économies les plus performantes de 2020 (2,9 % de croissance), cherche à reprendre de la vitesse. L’un des nouveaux ateliers du monde (avec ses usines textiles, d’électroménager, etc.) pour les pays occidentaux a été fortement perturbé par le confinement strict de la région d’Ho Chi Minh-Ville début juillet, puis par le manque de travailleurs quand les restrictions ont été levées, fin septembre.

Pour cause, 1,3 million de travailleurs migrants venus des campagnes ont rejoint leur région natale de juillet à septembre, selon le gouvernement. Beaucoup ont été traumatisés par les restrictions très strictes qu’ils ont dû subir : à Ho Chi Minh-Ville, personne n’était autorisé à sortir, l’armée livrant les repas. Les salaires ont été réduits et amputés des heures supplémentaires, et des ouvriers disent avoir dû s’en tenir pour leurs repas à quelques aliments de base. Les seules usines autorisées à rester ouvertes étaient celles qui avaient choisi de loger leurs ouvriers sur place – dans des conditions spartiates. Or, certaines se sont ensuite retrouvées avec des clusters…

Le pays de 97 millions d’habitants, dont les exportations ont doublé de 2015 à 2020, atteignant 283 milliards de dollars (250 milliards d’euros), a connu le choc du Covid-19 en différé : il n’avait comptabilisé que 35 décès jusqu’à… avril 2021. Mais le variant Delta a fait flamber les contaminations à partir de juillet, poussant le gouvernement à abandonner fin septembre sa politique de zéro Covid. Le nombre de décès a dépassé, lundi 29 novembre, les 25 000. Après un recul de l’épidémie en octobre, celle-ci a rebondi début novembre, avec 13 000 contaminations par jour – pour une population de doublement vaccinés d’un peu plus de 50 %.

Bonus mensuel

Les ouvriers qui ont quitté Ho Chi Minh-Ville et les régions industrielles du Sud rechignent à revenir. « Les usines ont beau offrir des salaires et de meilleurs avantages sociaux pour attirer les travailleurs alors que leurs carnets de commandes de fin d’année s’emplissent, elles reçoivent peu de candidatures dans un contexte de crainte persistante de Covid-19 », s’inquiétait, le 29 novembre, VnExpress International, la version anglaise du premier site vietnamien d’information.

L’agence Bloomberg rapportait en novembre qu’un sous-traitant de Nike offrait 100 dollars par mois de bonus à ses ouvriers – soit le quart du salaire – et qu’un fournisseur de New Balance promettait le transport gratuit pour ceux qui rentrent à Ho Chi Minh-Ville. Des sociétés interrogées par la presse vietnamienne déclarent offrir 100 % du salaire pour les deux premiers mois à l’essai des nouvelles recrues – contre 80 % en temps normal – et des allocations pour les femmes enceintes et les mères d’enfants de moins de 6 ans.

Selon un sondage de la Chambre de commerce américaine au Vietnam publié le 15 novembre, 45 % des membres interrogés disent fonctionner à 80 % et plus de leurs capacités, seuls 18 % d’entre eux se considérant à 100 %. Outre Nike et New Balance, Puma et Adidas dépendent du Vietnam pour une bonne part de leur production. Samsung y fabrique des réfrigérateurs et des lave-vaisselles. Entre 80 % et 90 % des ouvriers seraient revenus, mais la pénurie de main-d’oeuvre fin 2021 serait encore de près de 50000 personnes pour Ho Chi Minh-Ville et autant pour la province de Binh Duong, au nord de la ville.

Promesse de réformes

Phan Thi Thanh, la vice-présidente de l’Association vietnamienne du cuir, des chaussures et des sacs à main, expliquait récemment à l’agence Reuters que de nombreuses commandes de Noël en provenance de pays étrangers ne seraient pas satisfaites. Les différences de régime entre les régions, et l’imposition de quarantaines pour les ouvriers vaccinés diagnostiqués positifs à l’usine, entravent la reprise. Les usines peuvent ne suspendre qu’une fraction de leurs opérations quand elles découvrent une contamination, chaque région appliquant des jauges différentes.

Un sous-traitant de Nike a offert 100 dollars de plus à ses ouvriers, en novembre, soit le quart salaire

L’attractivité du Vietnam, et le conflit commercial sino-américain, qui a poussé une partie des sous-traitants taïwanais, sud-coréens et japonais à délocaliser de Chine, font du pays un nouvel atelier du monde encore il échelle réduite. 3.4 % des importations américaines venaient du Vietnam en 2019, en hausse de 20 % sur l’année précédente. 2 % seulement des importations européennes étaient sourcées dans le pays en 2020, contre 22,4 % de Chine. Les téléphones, ordinateurs et composants constituent 33 % des exportations vietnamiennes, le textile et la chaussure 19 %.

Le premier ministre vietnamien, Pham Minh Chinh, nommé en avril par l’Assemblée nationale, a entrepris à la rentrée une tournée internationale pour promouvoir les atouts de son pays. Il était à Paris début novembre, où il a rencontré le président de la République, Emmanuel Macron, et au Japon fin novembre pour promettre des « réformes de l’administration et des conditions de sécurité » dans les usines « favorables aux investisseurs » et, veut croire le quotidien économique japonais Nikkei Asia, « une amélioration des droits de l’homme ».

Covid-19 : Nouveau record de contaminations journalières au Vietnam

14/12/2021

https://lepetitjournal.com

Il est des records dont on se dispenserait volontiers. Si ce dimanche, Hanoi et Ho Chi Minh-ville étaient les deux localités les plus touchées par l’épidémie, samedi aura marqué un nouveau record en termes de cas journaliers au Vietnam.

Cả nước đã tiêm hơn 85 triệu liều vaccine COVID-19; 6 tỉnh thành triển khai tiêm  chủng cho trẻ em - Văn hóa - xã hội - Cổng thông tin điện tử tỉnh Vĩnh Phúc

15.377 … C’est le nombre de nouveaux cas de Covid-19 enregistrés au niveau national pour ce lundi 13 décembre. Sur les 60 localités concernées par ce décompte effectué par le ministère de la Santé, Hanoi arrive en tête avec 1.000 cas. Viennent ensuite Binh Phuoc (998 cas), Tay Ninh (919 cas), Ho Chi Minh-ville (915 cas), Ben Tre (867 cas), Ca Mau (793 cas), Dong Thap (740 cas). Tout en bas de la liste, on tombe sur des provinces septentrionales comme Yen Bai (4 cas), Cao Bang (2 cas), ou encore Dien Bien et Lai Chau (1 cas pour chacune).

Record du nombre de nouveaux cas journaliers au Vietnam

Samedi, le Vietnam avait confirmé 16.141 nouvelles infections, ce qui constitue pour le moment, un record. Mais pour en revenir aux chiffres du jour, le nombre de cas dits «communautaires» s’élève à 8.891. Quant à la moyenne nationale sur les sept derniers jours, elle se situe à 14.946 cas par jour.

Toujours pour ce lundi 13 décembre au Vietnam, 1.192 personnes ont été déclarées guéries, ce porte le total des guérisons à 1.055.912. Le nombre de décès, lui, s’élève à 242, soit un total de 28.081 depuis le début de l’épidémie, pour un taux de mortalité avoisinant les 2%.

Pour ce qui est des vaccins, 593.374 doses ont été administrées ce 12 décembre, ce qui fait un total de 132,873.501 doses depuis le début de la campagne de vaccination. A noter, enfin, que 57.966 millions de personnes ont reçu deux doses.

4e vague épidémique du Covid-19 au Vietnam

Depuis le début de l’épidémie, le Vietnam a enregistré 1.428.428 cas, ce qui le place au 32e rang mondial en termes de nombre de contaminations (32e sur 223 pays concernés). Si l’on considère le nombre de cas sur 1 million de personnes, il arrive en revanche au 148e rang, avec 14.488 cas pour 1 million d’habitants.

Vietnam : assouplissement des conditions d’entrée… et peut-être des liaisons avec Paris en janvier 2022

16/12/2021

https : // www.deplacementspros.com

Par David Keller

A l’occasion de la reprise (partielle) des vols internationaux la période d’auto-isolement à l’arrivée au Vietnam sera réduite de 7 à 3 jours pour les vaccinés ou les guéris du Covid-19.

D’après Actions-Visas, à compter du 1er janvier 2022, les voyageurs entièrement vaccinées, ou guéris du Covid-19, entrant au Vietnam par voie aérienne ne seront plus soumis à une période de quarantaine stricte de 7 jours mais à un auto-isolement de 3 jours.

Comme stipulé sur le site du gouvernement vietnamien, les passagers âgés de 2 ans et plus devront disposer d’un résultat négatif de test RT-PCR délivré dans les 72 heures avant l’entrée au Vietnam et être pleinement vaccinés ou rétablis du Covid-19 pour bénéficier d’un auto-isolement à domicile ou dans un hébergement désigné (hôtels, motels, centres de villégiature, bureaux, dortoirs, maisons d’hôtes…).

Le Vietnam reconnaît actuellement les certificats de vaccination de 78 pays, dont la France avec le Certificat COVID numérique de l’UE.

En outre, les voyageurs devront installer l’application gouvernementale PC-COVID à des fins de recherche des contacts et de déclaration médicale.

À l’arrivée, les entrants seront soumis à deux tests RT-PCR, le premier lors de l’arrivée puis un second au troisième jours, et, en cas de résultats négatifs, ils seront invités à auto-surveiller leur état de santé durant les 11 jours suivants (un test RT-PCR passé le dixième jour pourra mettre fin à la période d’auto-observation médicale). Les voyageurs non-vaccinés devront toujours observer une période de quarantaine de 7 jours, avec tests aux premier et septième jour.

Une reprise (partielle) des vols internationaux le 1er janvier 2022

Le gouvernement vietnamien a récemment approuvé la reprise des vols internationaux, à titre pilote dès le 1er janvier 2022, avec neuf destinations qui bénéficient de taux élevés de vaccination et qui devront disposer d’un bon contrôle de la pandémie au 1er janvier 2022.

Cette nouvelle politique d’auto-isolement entrera donc en vigueur avec la reprise des liaisons régulières avec Pékin/Canton (Chine), Tokyo (Japon), Séoul (Corée du Sud), Taipei (Taiwan), Bangkok (Thaïlande), Singapour, Vientiane (Laos), Phnom Penh (Cambodge) et San Francisco/Los Angeles (États-Unis).

Dans une deuxième phase, qui pourrait débuter courant janvier 2022, davantage de routes aériennes internationales seraient rétablies, notamment celles reliant le Vietnam et Kuala Lumpur (Malaisie), Hong Kong, Paris (France), Francfort (Allemagne), Sydney (Australie) et Moscou (Russie).

Le Vietnam dispose actuellement d’un taux de vaccination élevé, avec 96,4 % de la population adulte qui a reçu au moins une dose de vaccin, tandis que 76,5 % sont doublement vaccinés. Le Premier Ministre Phạm Minh Chính a récemment ordonné aux autorités sanitaires de finaliser la double vaccination à 100 % de la population âgée de 18 ans et plus d’ici fin 2021 et d’accélérer la campagne de vaccination pour les enfants.

Les vols internationaux reprennent au Vietnam : calendrier des destinations dévoilé

20/12/2021

https://lepetitjournal.com

Tiêu chuẩn an toàn dịch bệnh của Vietnam Airlines cao nhất ngành hàng không  Việt Nam

L’autorité de l’aviation civile du Vietnam (CAAV) a tranché. Les vols internationaux vers et depuis le Vietnam vont bel et bien reprendre, mais en deux temps.

Comme l’a déclaré son directeur adjoint Vo Huy Cuong, l’autorité de l’aviation civile en est à son troisième plan de reprise des vols internationaux. Suite aux premières annonces du premier ministre Pham Binh Minh la semaine dernière concernant la réouverture des vols internationaux vers le Vietnam, six nouvelles destinations ont été ajoutées.

Neuf destinations internationales depuis le Vietnam

De cette troisième mouture, il ressort que cette reprise se fera en deux phases. Pour la première, neuf destinations sont proposées : Pékin (Chine), Tokyo (Japon), Séoul (Corée du Sud), Taipei (Taiwan), Bangkok (Thaïlande), Vientiane (Laos), Phnom Penh (Cambodge), San Francisco (Etats-Unis), Los Angeles (Etats-Unis)

Réouverture de vols internationaux pour la France

Pour la seconde phase de l’opération, six autres destinations viendront s’ajouter aux précédentes, à compter du 16 janvier 2022: Kuala Lumpur (Malaisie), Hong Kong (Chine), Paris (France), Frankfort (Allemagne), Sydney (Australie), Moscou (Russie)

Sur toutes ces destinations, les vols aller-retour seront rétablis, ce qui signifie que les voyageurs en provenance de ces destinations pourront se rendre au Vietnam sans avoir à transiter par un pays tiers, a précisé Vo Huy Cuong.

Des arrivées soumises à une règlementation stricte au Vietnam

Conformément aux nouvelles directives du ministère de la Santé, les voyageurs entièrement vaccines et testés négatifs au moins 72 heures avant leur arrivée pourront s’isoler à domicile ou dans un autre lieu d’hébergement, et ce pour une durée de trois jours, au terme desquels un nouveau test sera effectué. Si le résultat de ce test est négatif, ils devront se livrer à de l’auto-surveillance pendant encore 11 jours et subir un ultime test.

Les voyageurs pas entièrement vaccinés devront, quant à eux, rester isolés pendant sept jours puis se mettre en auto-surveillance pendant sept autres jours. Ils devront également se soumettre à des tests les premier, septième et quatorzième jour à compter de leur arrivée.

Certains voyageurs sont autorisés à effectuer leur période d’isolement avec des parents ou des personnes habilitées : les mineurs, les plus de 65 ans, les femmes enceintes ou encore les personnes souffrant d’une pathologie chronique.

A noter que dans ce cas, les accompagnants doivent être eux-mêmes vaccinés et avoir signé au préalable une lettre dans laquelle ils reconnaissent qu’ils acceptent volontairement de se mettre à l’isolement et de se voir appliquer les mêmes règles qu’aux personnes arrivant de l’étranger.

« Les 7 vies de Madeleine Riffaud » de Jorge Amat

20/12/2021

https://blogs.mediapart.fr

Fascinante personnalité aux mille vies, Madeleine Riffaud fut résistante alors qu’elle était encore mineure, poète, journaliste couvrant successivement les guerres d’Algérie et du Vietnam.

Cédric Lépine

Sortie DVD : Les 7 vies de Madeleine Riffaud de Jorge Amat

Jorge Amat est un cinéaste infatigable qui, depuis plus de quarante ans, réalise de manière indépendante des films questionnant sans cesse l’histoire de la Résistance. Pour Les 7 vies de Madeleine Riffaud il choisit dans ce documentaire un témoin de choix qu’il avait déjà auparavant interrogé, comme on peut le voir en bonus de 44 minutes dans un entretien enregistré dans un train.

Madeleine Riffaud est une femme engagée depuis son plus jeune âge dans la Résistance avec une profonde humilité et en suivant seulement son sens de la justice. Son destin est hors du commun, en tant que poète et journaliste qui a pu, suivre pour les dénoncer, les guerres coloniales en Algérie comme au Vietnam. Et dans les années 1990, elle a été convaincue de témoigner pour la première fois aux jeunes générations de son expérience de résistante durant la France occupée de la Seconde Guerre mondiale. Son long témoignage récent devant la caméra de Jorge Amat participe là encore à ce choix de la transmission pour mettre en lumière le sens de la résistance à chaque époque, les moyens de la résistance devant à tout moment se réinventer en fonction des combats à mener pour la justice et l’égalité des droits.

Jorge Amat place ici au centre de son film le témoignage enregistré de Madeleine Riffaud, sur lequel il associe des images et des séquences filmées d’archives, pas nécessairement issues du fonds privé de la résistante. Cette illustration permet de contextualiser le propos historique en le mettant sans cesse en perspective. Le témoignage de Madeleine Riffaud est d’autant plus précieux qu’il redessine une histoire du XXe siècle de l’intérieur des conflits mondiaux.

Les 7 vies de Madeleine Riffaud de Jorge Amat, France, 2020. Durée : 90 min. Couleur et Noir & Blanc. Langue : français. Éditeur : Doriane Films. Bonus : Entretien avec Madeleine Riffaud par Jorge Amat (48 min)

Le Vietnam va construire 12 autoroutes en 2022

26/12/2021

https://www.lecourrier.vn

Douze autoroutes doivent être construites en 2022 afin d’atteindre l’objectif d’avoir 3.000 km d’autoroutes d’ici 2025, a déclaré samedi 25 décembre à Hanoi le vice-Premier ministre Lê Van Thành.

Một đoạn cao tốc Trung Lương - Mỹ Thuận. Ảnh: Hoàng Nam

Lors de la conférence sur la mise en œuvre du plan 2022 du ministère des Transports, le vice-Premier ministre Lê Van Thành a demandé d’accélérer le décaissement des investissements pour chaque projet et de renforcer le contrôle pour assurer la qualité et le calendrier des travaux.

Par ailleurs, en 2022, le ministère des Transports doit agrandir l’aéroport de Nôi Bai, construire les aéroports de Diên Biên, Sa Pa et Côn Dao… La première phase de l’aéroport international de Long Thành doit être achevée en 2025 avec une capacité d’accueil de 100 millions de passagers.

Concernant les ports maritimes, le vice-Premier ministre a proposé d’attirer les investissements pour poursuivre la construction du port de Trân Dê et des quais de Lach Huyên.

Pour les chemins de fer, il est nécessaire, d’après lui, d’ouvrir de nouvelles lignes reliant Hô Chi Minh-Ville à Cân Tho ou Cà Mau, mais également des lignes reliant le Vietnam au Cambodge ou au Laos.

Lê Van Thành a aussi invité ledit ministère à soumettre prochainement au gouvernement le projet de train à grande vitesse Nord-Sud. VOV/VNA/CVN

VinFast livre ses premiers clients vietnamiens

28/12/2021

https://insideevs.fr

La VF e34 veut envahir les routes vietnamiennes.

Par: Khalil Bouguerra

The first VinFast VF e34 electric cars reach Vietnamese customers -  Dierso.com

Présentée il y a quelques mois, la VinFast VF e34 est déjà livrée aux premiers clients vietnamiens. Pour l’occasion, le constructeur a organisé un évènement dans son usine de Haiphong située au nord du pays.

Ce modèle est réservé au marché vietnamien, ce qui ne sera pas le cas de ses grands frères, les VF e35 et VF e36 qui voient beaucoup plus grand puisqu’ils ont l’ambition de croquer le monde.

Le premier et plus petit modèle électrique de VinFast a une batterie de 42 kWh offrant une autonomie d’environ 300 km. Il embarque un seul moteur électrique placé à l’avant et délivrant 110 kW, soit 150 ch. Il peut être comparé au Peugeot e-2008, mais le modèle vietnamien est beaucoup moins cher puisqu’il est affiché à environ 27 000 €, contre 41 450 € pour le modèle français. 

Les clients peuvent même diminuer le prix jusqu’à 23 000 € en optant pour la location de la batterie au lieu de son achat. Dans ce cas, celle-ci leur sera facturée à 25 euros par mois mais ils ne devront pas parcourir plus de 500 km par mois. Pour son lancement, la location de la batterie est gratuite pour les 25 000 premiers clients (durant 12 mois).

Pour recharger leur véhicule, les clients pourront se brancher à l’une des 2000 stations (soit 40 000 bornes de recharge) du pays au prix de 0,11 euro le kWh. VinFast promet que leur voiture retrouvera une autonomie de 180 km après 18 minutes de recharge.

Le constructeur a par ailleurs annoncé qu’il sera présent au CES 2022 qui se déroulera du 5 au 8 janvier 2022. Si vous avez l’opportunité de visiter ce salon, vous y découvrirez la gamme complète de véhicules électriques VinFast composée de pas moins de cinq modèles.

Le spécialiste vietnamien de la musique folklorique décède en France à l’âge de 78 ans

30/12/2021

https://www.algeriemondeinfos.com

Roland Lefebvre

Le professeur Tran Quang Hai, spécialiste de la musique traditionnelle vietnamienne, est décédé dans son sommeil des années après avoir lutté contre la leucémie en France à l’âge de 78 ans.

Auparavant, bien qu’il ait été guéri d’une maladie en phase terminale, il a été vu en train de lancer activement le Fonds de bourses d’études Tran Van Khe pour réaliser le souhait de son père, le regretté professeur Tran Van Khe, musicologue, écrivain et professeur légendaire, ainsi qu’un interprète talentueux de Musique vietnamienne.

Le fonds de bourses d’études Tran Van Khe vise à honorer les étudiants, les universitaires et les artistes ayant accompli des travaux exceptionnels dans l’étude, la recherche et la promotion des arts traditionnels vietnamiens.

Hai est né en 1944 à Sai Gon (aujourd’hui HCM City), un descendant de cinquième génération des musiciens de la cour Hugh et le fils aîné du professeur Tran Van Khe. Il a suivi un parcours musical depuis son plus jeune âge.

Après avoir été diplômé du département de violon de l’École de musique et d’art dramatique de Saigon, il s’installe en France pour poursuivre ses études et commence ses recherches sur les instruments de musique ethniques.

Sur les conseils du chef d’orchestre, le professeur Yehudi Menuhin, il entreprend d’étudier d’autres instruments de musique ethniques aux universités du Louvre, de la Sorbonne (Paris, France) et de Cambridge (Royaume-Uni). Il a ensuite obtenu un doctorat en musique folklorique vietnamienne en France, la deuxième personne à recevoir le diplôme après son père.

Il a commencé à travailler au Centre national de la recherche scientifique au Musée de l’Homme à Paris en 1968. Il a mené des recherches particulières dans le domaine des musiques populaires telles que le chant de gorge, et a développé une technique pour jouer de la musique. Les baguettes et les rouges à lèvres sont acclamés à l’échelle internationale. Il a également été membre du Conseil international des musiques traditionnelles.

Avec sa femme, la chanteuse Bach Yen, il a donné plus de 3 000 spectacles de musique folklorique vietnamienne dans 70 pays à travers le monde. Il a reçu le titre de « King of the Spoon » après avoir remporté le concours de percussions à la cuillère au British Music Festival de 1967.

Hay a passé plus de 60 ans à composer des airs avec des coups de cuillère, qu’il a joués dans plus de 1 500 spectacles et activités musicales dans le monde entier.

Au Vietnam, il a été établi par le Vietnam Book of Records comme la personne qui a exécuté les rythmes et les sons les plus variés de l’art du tapotement à la cuillère. Il a également établi un record pour jouer du oud dans la plupart des pays du monde en 2012.

En 2017, il a soumis ses documents de recherche à l’Académie nationale de musique du Vietnam. Le professeur de musique populaire a publié deux livres, 50 ans d’étude de la musique folklorique vietnamienne (50 ans d’étude de la musique folklorique vietnamienne) et Hát dông Song Thanh (chant de gorge).

dienhai.nguyen@free.fr

Review overview
NO COMMENTS

POST A COMMENT