Home / Page d'accueil  / Actualités générales  / Revue de presse Vietnam / Juillet 2022

Revue de presse Vietnam / Juillet 2022

Sélectionnée par Francis Gendreau Conférence de la coopération sur le Mékong-Lancang en Birmanie 04/07/2022 https://www.rfi.fr En Birmanie, s’ouvre, ce lundi 4 juillet au matin, la conférence de la coopération sur le Mékong-Lancang, qui réunit les ministres des Affaires étrangères

Sélectionnée par Francis Gendreau

Conférence de la coopération sur le Mékong-Lancang en Birmanie

04/07/2022

https://www.rfi.fr

En Birmanie, s’ouvre, ce lundi 4 juillet au matin, la conférence de la coopération sur le Mékong-Lancang, qui réunit les ministres des Affaires étrangères de six pays : Chine, Birmanie, Thaïlande, Laos, Cambodge et Vietnam, pour discuter de l’avenir du fleuve le plus important de la région. Une occasion pour la Chine d’asseoir son pouvoir d’influence.

Avec notre correspondante régionale, Carol Isoux

Les six ministres se réunissent dans la cité historique de Bagan, dans la région centrale de la Birmanie, pour discuter de l’avenir du Mékong-Lancang, le nom chinois du fleuve, dont la biodiversité a été mise à mal par la construction de nombreux barrages. Cette coopération régionale – sous égide chinoise – vient directement concurrencer la Commission de la rivière Mékong (MRC), un organisme de gouvernance sous influence américaine.

Financement de projets

Le ministre chinois des Affaires étrangères, Wang Yi, s’est montré particulièrement actif sur le dossier, promettant de financer des projets à hauteur de trente millions de dollars au Cambodge, de renforcer sa coopération avec le Laos sur des sujets aussi divers que la protection de l’environnement, la surveillance des frontières ou l’économie numérique.

La Chine renforce son influence

La concomitance de cette réunion avec la visite diplomatique de l’envoyé spécial de l’Association des nations de l’Asie du Sud-Est (Asean) en Birmanie (qui est également le ministre des Affaires étrangères du Cambodge) permettra sans doute des entrevues plus politiques. La Chine assoit donc son influence sur la gestion des ressources naturelles de la zone du Mékong et renforce son image d’arbitre régional.

Sergueï Lavrov appelle depuis le Vietnam les pays du monde à protéger les lois internationales

06/07/ 2022

https://www.arabobserver.com

Le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov a entamé une visite de deux jours au Vietnam, l’un des plus vieux alliés de la Russie. Lavrov a appelé mercredi toutes les parties dans le monde à faire des efforts pour protéger les lois internationales, le monde évolue de manière compliquée.

Ses commentaires interviennent alors que la Russie a été accusée par les pays occidentaux d’avoir enfreint le droit international par son invasion de l’Ukraine. Les dirigeants de l’Union européenne ont exhorté Moscou à se conformer à une ordonnance de la Cour internationale de justice ordonnant à la Russie de se retirer de l’Ukraine.

« Le Vietnam est un partenaire clé de la Russie dans l’Association des Nations de l’Asie du Sud-Est (l’ASEAN) et les relations entre les deux pays sont basées sur l’histoire et leur lutte commune pour la justice », a déclaré Lavrov lors de la réunion, faisant référence à l’Association des nations de l’Asie du Sud-Est.

La visite de Lavrov à Hanoi intervient alors que les deux nations célèbrent le 10e anniversaire de leur « partenariat stratégique global ».

Le Vietnam et la Russie entretiennent des liens étroits qui remontent à l’ère soviétique et Hanoi n’a pas jusqu’à présent dénoncé la guerre de la Russie en Ukraine, que Moscou appelle une « opération spéciale ».

La Russie et le Vietnam, c’est une relation ancienne et étroite, vieille comme l’Union soviétique, qui culmine cette année avec le dixième anniversaire de leur partenariat stratégique. Les Russes restent les premiers fournisseurs de l’armée vietnamienne et les deux pays sont engagés dans de multiples projets d’infrastructures qui alimentent la hausse des échanges commerciaux – +30% par rapport à l’an dernier – marquée par la constance des importations d’énergie. Car Moscou fournit la quasi-totalité du pétrole et du gaz utilisé par les Vietnamiens.

Le ministre russe des Affaires étrangères doit se rendre cette semaine en Indonésie pour assister à une réunion des ministres des Affaires étrangères du G20.

ONU : Résolution sur le changement climatique et les droits de l’homme initiée par le Vietnam adoptée

09/07/2022

https://fr.vietnamplus.vn

Une Résolution sur les droits de l’homme et le changement climatique rédigée par le Vietnam en coordination avec le Bangladesh et les Philippines a été adoptée lors de la 50e session ordinaire de l’UNHRC.

Genève (VNA) – Une Résolution sur les droits de l’homme et le changement climatique rédigée par le Vietnam en coordination avec le Bangladesh et les Philippines a été adoptée lors de la 50e session ordinaire du Conseil des droits de l’homme des Nations unies (UNHRC).

La Résolution présentée chaque année par le Vietnam se concentre sur la réalisation des droits à l’alimentation et le changement climatique. La Résolution cible des groupes spécifiques tels que les droits des enfants, les droits des migrants et les droits des femmes dans le contexte du changement climatique.

La participation active au groupe central de formulation et de présentation de la Résolution par le UNHRC reflète les efforts du Vietnam dans la promotion et la protection des droits de l’homme ainsi que dans la réponse au changement climatique. Elle contribue également à la mise en œuvre d’une politique extérieure active et responsable dans les questions communes de la communauté internationale.

La délégation vietnamienne participant à la 50e session du Conseil des droits de l’homme était conduite par l’assistant du ministre des Affaires étrangères Do Hung Viet

La 50e session du Conseil des droits de l’homme s’est déroulée du 13 juin au 8 juillet sous forme hybride. A cette session, les droits des femmes constituaient la plus grande priorité, avec la plupart des séances ayant des sujets liés aux droits des femmes.

En marge de la session, le Vietnam a organisé une exposition de photos sur les groupes ethniques et les religions au Vietnam du 28 juin au 8 juillet.

La délégation vietnamienne a participé activement à 18 sessions telles que des discussions sur la garantie des droits des groupes vulnérables dans le contexte du changement climatique, la bonne gouvernance dans la protection et la promotion des droits de l’homme pendant et après la pandémie de COVID-19.

La participation active de la délégation vietnamienne à la 50e session du Conseil des droits de l’homme de l’ONU ainsi que sa candidature à l’adhésion au conseil (2023-2025) montre les efforts et la responsabilité du Vietnam, et contribue aux activités de célébration du 50e anniversaire de la participation du Vietnam à l’ONU (1977-2022).-VNA

Fuel price hike keeps fishing boats at bay

10/07/2022

https://e.vnexpress.net

By Nguyen Dong, Dac Thanh, Hoang Tao

Thousands of fishing boats lie ashore in central Vietnam as fishermen struggle to afford high gasoline prices during the peak fishing season.

Around 550 fishing boats from different central provinces have come to anchor at the Tho Quang lock in Son Tra District of Da Nang over the past several weeks.

Their owners said fuel prices have climbed too high and taking offshore fishing trips these days would cause them losses.

Since the beginning of the year, domestic retail gasoline prices have gone through 17 adjustments with 13 increases and four decreases. Currently, each liter of E5 RON 92 gasoline costs VND30,890 ($1.32), RON 95-III VND32,760, an increase of 37 percent and 40 percent respectively compared to the end of last year. The price for diesel oil is VND29,610 per liter, an increase of over VND12,000.

The management board of Tho Quang dock said the price of seafood export has stayed the same, putting fishers in a difficult situation.

Sitting next to his son, Tran Sang, 54, a fisherman from Thua Thien Hue Province that borders Da Nang, says he has stayed ashore for over a month now. So far, he has earned a living by taking various manual jobs in the area.

Sang said he could not take his son, a fourth grader, out as he has « no money. »

« It’s hard to make a living these days, » Sang said, adding that now his plan is to wait for fuel prices to drop or support from the government.

Fisher Thai Dinh Quy cleans up his boat after it was burned.

Quy says he has made just four trips so far this year and has stayed put for three weeks due to high gasoline prices.

On the afternoon of June 30, a fishing boat docked next to his boat caught fire due to a technical accident, and the blaze spread to his boat, burning out the cabin, the navigation device, and the entire fishing net he had just bought. In all, the fire caused him damage of VND500 million.

« If the fuel hadn’t gone up, I would have been fishing offshore and the boat would not have caught fire, » he says.

In Quang Nam Province, more than 100 fishing boats now lie at bay at the An Hoa lock in Nui Thanh District.

Quang Nam’s fisheries department said the province has more than 3,000 fishing boats and it has yet to identify the number of ships kept at bay due to high gasoline prices.

Fishing boats are covered with canvas.

Fisher Vo Quang Phuc, 43, splashes water to cool down his boat.

“The boat must be soaked in water frequently to prevent the wood from shrinking. Ever since it lied ashore like this, I must splash water twice a day.”

Phuc added that the boat consumes more than 1,200 liters of oil per trip and so far this year, he has made only two trips when the oil price still stayed below VND25,000 per liter.

Nguyen Van Phung, 40, fixes his boat, which has remained idle for over a month.

“There has never been a year when so many boats lay idle at once, » Phung says, adding oil prices remain at an “unprecedented” high level.

In Quang Binh Province, there are more than 1,200 fishing boats, with more than 350 ashore.

Le Ngoc Linh, head of the province’s fishery department, said the number of boats kept at bay will rise soon as fuel prices escalate but seafood prices stay the same.

Nguyen Van Dung said it used to cost him VND120-130 million ($5,100-5,570) for one offshore trip, including the cost for oil and food but now the expense has climbed to VND220-330 million.

“Each of my offshore trips now costs 30 percent more than before at VND130-140 million,” says Hoang Van Minh, 34.

In many cases, fishermen cannot break even, he said.

Nguyen Van Thuan (L), 45, is among those still managing to set sail.

To cut costs, he had his son join the crew without being paid, and hires just one more sailor, accepting to work harder but earn less.

Les fabricants mondiaux misent sur les usines vietnamiennes pour remplacer la Chine

10/07/2022

https://www.gavroche-thailande.com

De nombreux fabricants de la chaîne d’approvisionnement mondiale des grandes entreprises se concentrent progressivement sur le Vietnam.

En particulier, Apple a déplacé 11 usines d’entreprises taïwanaises de sa chaîne d’approvisionnement au Vietnam.

De nombreuses autres entreprises, telles que Foxconn, Luxshare, Pegatron et Wistron, développent également leurs installations de production au Vietnam.

Ces informations ont été partagées lors d’une conférence sur la situation et les tâches et solutions proposées pour supprimer les difficultés et soutenir la production et les affaires au cours des six derniers mois de cette année.

Samsung a construit à Hanoi son plus grand centre de recherche et de développement en Asie du Sud-Est, d’une valeur de 220 millions USD, et prévoit également de poursuivre l’expansion de ses usines dans les provinces septentrionales de Bac Ninh et Thai Nguyen.

Au début de cette année, la province de Dong Nai a accordé des licences d’investissement pour deux projets de 100 millions USD d’un fournisseur de composants pour Samsung, Hansol Electronics Vietnam (RoK).

Pour saisir cette opportunité, Do Thi Thuy Huong, vice-présidente de l’Association vietnamienne des industries de soutien (VASI), a proposé au gouvernement de mettre en place des politiques sélectives à grande échelle pour attirer les grands groupes étrangers au Vietnam.

Toutefois, ces politiques doivent s’accompagner de conditions de production “propres”, de protection de l’environnement et d’absence de rejets dans l’environnement, a-t-elle noté.

Mme Huong a également formulé plusieurs recommandations, telles que des politiques plus favorables à l’amélioration de la qualité de la main-d’œuvre et la nécessité pour les autorités de créer des conditions plus favorables pour que les entreprises puissent accéder aux politiques de soutien au crédit du gouvernement.

Auparavant, elle avait déclaré que la cause profonde de la tendance au déplacement des chaînes d’approvisionnement vers le Vietnam provenait en grande partie de l’industrie relativement développée de l’électronique et des technologies de l’information en Chine.

Elle a expliqué qu’ils étaient devenus plus que de simples assembleurs dans la chaîne d’approvisionnement mondiale.

Le Vietnam est un pays assez similaire à la Chine dans les activités de fabrication électronique, tant en termes de main-d’œuvre que de situation géographique, d’infrastructures et de logistique, et serait tout à fait apte à recevoir des flux de capitaux, ce qui constitue également un déplacement technologique.

Le vice-président de VASI a déclaré qu’en ce qui concerne l’attraction des grandes entreprises étrangères, dans les premiers stades, lorsque les entreprises nationales sont encore faibles, les IDE devraient être autorisés mais doivent être réglementés.

Il est nécessaire que l’État vietnamien soutienne non seulement les entreprises étrangères, mais aussi les entreprises vietnamiennes par le biais d’un incubateur, afin qu’elles soient capables de recevoir des technologies et de les maîtriser progressivement pour être compétitives et rester sur le marché national, a-t-elle ajouté.

Vietnam to reduce environmental protection tax on gasoline, oil and grease

11/07/2022

https://m.sggpnews.org.vn

Vietnam is going to reduce the environmental protection tax on gasoline, oil, and grease.

Deputy Prime Minister Le Minh Khai asked the Ministry of Finance to coordinate with relevant ministries and agencies to immediately implement Resolution No. 20/2022 on the environmental protection tax on gasoline, oil and grease, the Government Office has announced.

The Ministry of Finance was assigned to liaise with concerned ministries and agencies to study amendments and supplements to the Decree on the Export Tariff and Most Favored Nation (MFN) tariff to reduce MFN tariff on gasoline products appropriately in order to diversify supply for the domestic market. In addition, the Deputy PM required the study of value-added tax and special consumption tax on gasoline and oil products to submit to the National Assembly for consideration and appropriate decision while keeping an eye on gasoline and oil prices in the world.

The Deputy Prime Minister requested the ministries of Agriculture and Rural Development, Labor, Invalids and Social Affairs, Finance, Industry and Trade, Transport, and the State Bank to study according to their assigned functions and tasks to be able to supplement support policies for those who are directly affected and face many difficulties due to high gasoline and oil prices such as fishermen, the transport industry, the poor, low-income people…

Last but not least, the Ministry of Industry and Trade in coordination with the Ministry of Finance and relevant agencies continues to review other factors constituting the base price of gasoline and oil prices according to resolutions of the National Assembly and resolutions on questioning and answering questions at the 15th-tenure National Assembly (NA)’s third session in order to have more room to reduce domestic gasoline and oil prices in management.

Previously, the National Assembly Standing Committee voted and unanimously issued a Resolution on environmental protection tax rates for gasoline, oil and grease as proposed by the Government. The resolution is applicable from July 11 to December 31, 2022.

By Phan Thao – Translated by Anh Quan

Près de 90 % de la population vietnamienne couverte par l’assurance maladie

13/07/2022

https://www.gavroche-thailande.com

Plus de 86,8 millions de personnes, soit 88,99 % de la population vietnamienne, étaient couvertes par l’assurance maladie à la fin du mois de juin, selon la Sécurité sociale du Vietnam (VSS).

S’adressant à une conférence le 8 juillet, le directeur général adjoint de la VSS, Dao Viet Anh, a déclaré que la politique d’assurance maladie a de plus en plus affirmé son rôle dans la société, notant qu’elle a bénéficié à plus de 100 millions de tours de personnes se rendant chaque année dans des établissements médicaux pour des examens et des traitements.

En 2020 – 2021, le fonds d’assurance maladie a rejoint le budget de l’État pour aider grandement à la prévention et au contrôle du COVID-19 ainsi qu’au règlement des séquelles de la pandémie, continuant ainsi à affirmer le rôle de la politique d’assurance maladie en tant que pilier du système national de sécurité sociale.

À la fin du mois de juin, plus de 17,1 millions de personnes avaient participé à l’assurance sociale, soit 33,87 % des personnes en âge de travailler et une augmentation de 6,16 % par rapport à la même période l’année dernière. Parmi elles, près de 1,5 million de personnes participent à l’assurance sociale volontaire.

Parallèlement, près de 14 millions de personnes, soit 27,55 % de la population active, ont été couvertes par l’assurance chômage, soit une hausse de 5,13 % par rapport à l’année dernière, selon les statistiques.

Son système a permis de verser des prestations sociales, de santé et de chômage à près de 6,3 millions de personnes au cours du premier semestre de cette année, a-t-il ajouté.

Deux scénarios pour la croissance économique du Vietnam pour 2022

15/07/2022

https://fr.vietnamplus.vn

L’Institut central de gestion économique (CIEM) a proposé deux scénarios de croissance économique du Vietnam en 2022 lors d’un séminaire organisé le 15 juillet à Hanoi

Hanoi (VNA) – L’Institut central de gestion économique (CIEM) a proposé deux scénarios de croissance économique du Vietnam en 2022 lors d’un séminaire organisé le 15 juillet à Hanoi

Ainsi, la croissance économique en 2022 pourrait atteindre 6,9% dans le scénario 1 et 6,7% dans le scénario 2. L’inflation moyenne pourrait atteindre respectivement 3,7% et 4%.

Les exportations pour toute l’année devraient augmenter de 16,3% dans le scénario 1 et de 15,8% dans le scénario 2. L’excédent commercial devrait atteindre respectivement 2,7 milliards de dollars et 1,2 milliard de dollars.

Le CIEM a également souligné plusieurs facteurs affectant les perspectives économiques du Vietnam au cours du second semestre de l’année, notamment la capacité à endiguer la propagation de nouveaux variants du COVID-19 et d’autres maladies, l’accomplissement des tâches du programme national de relance socio-économique et le développement et la stabilité macro-économique, la diversification des marchés à l’export.

Pour maintenir la croissance économique, Nguyen Anh Duong, un haut responsable du CIEM, a souligné que le plus important était de maîtriser l’inflation.

La directrice du CIEM, Tran Thi Hong Minh, a déclaré que le CIEM recommande au gouvernement d’accélérer les réformes tout en stimulant la reprise économique post-pandémique, dans le but d’atténuer la pression inflationniste et de donner plus de place aux entreprises pour se développer.

Au Vietnam, le nombre de cas de dengue a plus que doublé

18/07/2022

http://world.kbs.co.kr

L’épidémie de dengue gagne du terrain au Vietnam. A en croire Reuters, le nombre de patients atteints par cette maladie au premier semestre de cette année a grimpé de 148 % en glissement annuel pour atteindre 89 120.

Le nombre de décès a triplé avec 34 individus. Ces dernières années, le pays d’Asie du Sud-est a enregistré 110 000 contaminations par an.

Le ministère vietnamien de la Santé a prévu que le virus continuerait à se propager et a demandé aux hôpitaux de mobiliser toutes leurs forces pour le traitement des patients en état critique. Ho Chi Minh-Ville, la plus grande ville vietnamienne souffre actuellement d’une pénurie de personnel médical.

Le Vietnam définit trois piliers de la transformation de son éducation

21/07/2022

https://www.lecourrier.vn

Le ministère vietnamien de l’Éducation et de la Formation a défini trois piliers dans la transformation de l’éducation. Il s’agit de la reconversion du système d’administration, de la création d’un environnement favorable et de la numérisation.

Le vice-ministre de l’Éducation et de la Formation, Nguyên Van Phuc, a précisé ces orientations lors d’un colloque de consultation sur la transformation de l’éducation. Cet événement est axé sur le Sommet sur la transformation de l’éducation (TES) prévu en septembre prochain.

Le sommet vise à mobiliser les engagements politiques, les actions, les solutions et la solidarité pour transformer l’éducation. En outre, il s’agit de faire le point sur les efforts pour récupérer les pertes d’apprentissage liées à la pandémie ; réinventer les systèmes éducatifs pour le monde d’aujourd’hui et de demain ; et revitaliser les efforts nationaux et mondiaux pour atteindre l’ODD-4 (Assurer l’accès de tous à une éducation de qualité, sur un pied d’égalité, et promouvoir les possibilités d’apprentissage tout au long de la vie).

Pour mener à bien cette activité, Nguyên Van Phuc a mis l’accent sur la coopération et l’engagement des ministères, des agences, le partenariat public-privé (PPP) entre les parties prenantes, les écoles, les entreprises, les communautés et la société pour construire des modèles collaboratifs vers la transformation de l’éducation pour le développement du pays.

Selon Pauline Tamesis, coordinatrice permanente de l’ONU au Vietnam, en vue d’atteindre les objectifs de développement durable en matière d’éducation, le Vietnam doit donner la priorité à résoudre des problèmes axés sur l’inégalité d’accès à l’éducation, l’écart numérique, l’inégalité entre les sexes, le manque de financement pour l’éducation et d’autres besoins spécifiques de chaque groupe d’enfants/adolescents.

Christian Manhart, représentant de l’UNESCO au Vietnam, a déclaré que la consultation intervenait à un moment extrêmement important, alors que le Vietnam réaffirmait ses approches pour atteindre l’ODD-4.

Lors de ce colloque, les participants ont discuté des thèmes suivants : assurer une reprise complète après les perturbations des systèmes éducatifs liés à la pandémie de COVID-19 ; identifier les transitions stratégiques clés et les leviers pour reconstruire l’éducation pour le XXIe siècle et accélérer les progrès vers des objectifs éducatifs partagés ; veiller à ce que le financement public de l’éducation soit amélioré et plus durable ; susciter l’ambition des objectifs et des normes d’éducation nationale vers l’ODD-4. VNA/CVN

Au Vietnam, les sandales de caoutchouc font de la résistance

Par AFP

25/07/2022

https://www.lexpress.fr

Hanoi – Depuis près d’un siècle, la sandale de caoutchouc accompagne l’histoire du Vietnam : autrefois alliée tout-terrain de Ho Chi Minh, l’objet iconique fait de pneus usagés continue de coller aux pieds de l’un des plus grands producteurs mondiaux de chaussures.

« Elles ont aidé Oncle Ho à voyager loin, et avec elles, il a surmonté les difficultés pour construire le pays », vante une chanson communiste à la gloire du père de l’indépendance vietnamienne.

Au musée Ho Chi Minh, dans la capitale Hanoi, les sandales usées du dirigeant décédé en 1969 sont fièrement exposées, près de son ancien uniforme de style chinois.

Dans la rue, ils sont encore nombreux à entretenir le mythe de cette chaussure légère et bon marché, née à la fin des années 1940 durant la guerre d’Indochine contre la France, puissance coloniale vaincue en 1954.

Les soldats avaient été conquis par le coût imbattable de fabrication, et la résistance de la sandale, faite à partir des pneus des camions militaires pris à l’ennemi, selon la légende.

Aujourd’hui, le caoutchouc provient de pneus usagés de voitures ou d’avions, mais ses qualités ne sont pas remises en cause.

« Elles ont une valeur historique, elles sont faciles à porter et jolies », décrit Dao Van Quang, un touriste de 47 ans, en achetant sa paire 200.000 dongs, soit 8,50 euros.

« Les sandales de caoutchouc ont encore un beau potentiel », assure à l’AFP Nguyen Duc Truong, 58 ans, dans son atelier « Vua Dep Lop » (« Le roi de la sandale de caoutchouc ») à Hanoi

Le « dep lop », à son échelle, fait de la résistance dans le quatrième producteur de chaussures du monde, où les géants Nike et Adidas font produire des millions de paires chaque année.

A « Vua Dep Lop », certaines paires sortent du lot, affichant des couleurs qui tranchent du noir du modèle classique.

« Nous essayons de les rendre plus souples et de le mettre au goût du jour. En changeant de style, nous avons gagné des clients », se réjouit Nguyen Tien Cuong, qui a repris en 2011 le commerce de son beau-père, et a vendu plus d’un demi-million de paires depuis.

« Nous devons nous renouveler en permanence. Nous voulons que ces sandales deviennent un symbole du Vietnam, et que quand les étrangers visitent le pays, ils mentionnent les sandales de caoutchouc », espère-t-il.

dienhai.nguyen@free.fr

Review overview
NO COMMENTS

Sorry, the comment form is closed at this time.