Home / Page d'accueil  / Actualités générales  / Se faire soigner ses dents tout en visitant le Vietnam

Se faire soigner ses dents tout en visitant le Vietnam

Le Vietnam accueille près de 100 000 touristes médicaux par an, avec un revenu total de plus d'un milliard de dollars, dans les spécificités suivantes :  les soins dentaires, les services cosmétiques, l'ophtalmologie (yeux), le bilan

Le Vietnam accueille près de 100 000 touristes médicaux par an, avec un revenu total de plus d’un milliard de dollars, dans les spécificités suivantes :  les soins dentaires, les services cosmétiques, l’ophtalmologie (yeux), le bilan de santé général, le traitement de l’infertilité, la médecine traditionnelle.

Tourisme dentaire

Le tourisme dentaire existe depuis plus de 20 ans, provenant principalement de pays développés comme l’Amérique du Nord (États-Unis ou Canada) à Cancun au Mexique, à Istanbul en Turquie ou à Budapest en Hongrie. De ce côté-ci du monde, les Australiens et les Néo-Zélandais choisissent fréquemment de se rendre en Inde ou en Thaïlande.

Aujourd’hui, cependant, la tendance s’est déplacée vers l’Asie du Sud-Est, avec une plus grande concurrence sur le marché du tourisme dentaire, en provenance de pays comme la Malaisie, le Vietnam et les Philippines. Aujourd’hui, l’Asie-Pacifique a fait un bond en avant pour devenir le deuxième plus grand marché du tourisme dentaire au monde, représentant 40 % du marché mondial, tandis que l’Europe est restée à 47 %. Beaucoup de gens se déplacent en Asie en alliant voyage touristique et soins dentaires. Les principales raisons en sont :

Assurance maladie

Il existe 3 principaux types de systèmes d’assurance dentaire dans les pays développés :

1/ Le manque d’assurance dentaire, l’absence totale d’assurance dentaire à moins que les habitants de ce pays ne puissent se permettre d’acheter une assurance privée coûteuse qui inclut certains services de soins dentaires de base. L’Australie et la Nouvelle-Zélande en sont des exemples. En Nouvelle-Zélande, aucune assurance dentaire ne sera proposée à leurs citoyens après l’âge de 18 ans. Selon l’Association dentaire australienne, environ 10 000 Australiens voyagent chaque année hors de leur pays à la recherche de services dentaires meilleurs et plus abordables.

2/ L’assurance dentaire rembourse très peu, ce qui signifie que les gens devront encore payer de leur poche après avoir déduit la prime d’assurance. Et bien sûr, il n’y a pas d’assurance pour les procédures coûteuses comme les couronnes ou les implants, à moins que vous n’ayez un accident. Les États-Unis et le Canada en sont deux exemples, où les procédures de restauration ne sont payées que le 1/3 et même moins selon l’état de leurs dents.

3/ Le temps d’attente pour avoir un rendez-vous avec le dentiste, d’habitude, c’est plusieurs mois. Au Royaume-Uni ou à Singapour, les cliniques dentaires n’acceptent même plus de nouveaux clients car la liste d’attente peut atteindre 3 ans, ou il faut des années pour que les gens obtiennent un traitement complet d’implant et de couronne. 

Prix et compétence :

1/ le prix sera le premier critère pour presque tout le monde, car la majorité d’entre eux voyagent à la recherche de soins dentaires les moins chers possibles. Les prix des traitements au Vietnam sont si abordables que le coût total peut permettre aux touristes d’économiser au moins la moitié, voire les deux tiers de la facture totale par rapport à leur pays d’origine. Par exemple, un implant au Vietnam coûte à partir de 700 USD et une dent en porcelaine à partir de seulement 250 USD, alors que ce montant sera triplé aux États-Unis, au Royaume-Uni et en Australie. Avec cette économie, il est clair qu’un voyage au Vietnam pour des soins dentaires peut être considéré comme des vacances gratuites, lorsque le touriste n’a qu’à payer que la moitié de ce qu’il paierait dans son pays d’origine.

2/ Un facteur très important qui rend les dentistes vietnamiens experts dans le domaine de la chirurgie est la forte population, ce qui signifie plus de pratique que leurs pairs dans les pays développés. Un grand spécialiste des implants au Vietnam peut réaliser jusqu’à 1 000 implants par an, alors que ce nombre pourrait être de moitié durant toute la carrière d’un professionnel qualifié dans un pays développé. 

3/ Le temps de traitement est un problème important car un touriste n’a pas beaucoup de temps, aussi il est plus ou moins privilégié. 

dienhai.nguyen@free.fr

Review overview
NO COMMENTS

POST A COMMENT