Home / Page d'accueil  / Actualités générales  / Revue de presse Agent Orange / Mai 2022

Revue de presse Agent Orange / Mai 2022

Sélectionnée par Francis Gendreau Author uncovers widespread effects of PTSD and Agent Orange on veterans Karla Karaitiana 09/05/2022 https://i.stuff.co.nz Post-traumatic stress disorder (PTSD) and Agent Orange has affected Vietnam veterans worse than first thought, an author says. Bob Kellett is releasing

Sélectionnée par Francis Gendreau

Author uncovers widespread effects of PTSD and Agent Orange on veterans

Karla Karaitiana

09/05/2022

https://i.stuff.co.nz

Post-traumatic stress disorder (PTSD) and Agent Orange has affected Vietnam veterans worse than first thought, an author says.

Bob Kellett is releasing his book, Courage and Comradeship, detailing the history of the highly-decorated New Zealand infantry unit, Victor 3 Company.

The rifle company fought in South Vietnam against the Viet Cong and North Vietnamese Army from May 1968 to May 1969.

Kellett, a former company platoon leader, learned through a series of interviews for the book what it was like to prepare for war and the commitment veterans gave to pre-deployment training in New Zealand and Malaysia.

But, it was the post-Vietnam challenges that were most significant for Kellett, who was surprised to learn how many veterans suffered ongoing effects from PTSD and Agent Orange.

“I had been relatively dismissive of it because it didn’t affect me, so I didn’t think it would affect others,” he said. “I found I was wrong, in fact many of the fellows were quite badly affected by it.”

He said one veteran shared how PTSD also affected loved ones because they had to deal with the repercussions whenever he reacted.

“For many people I spoke to, it was an ongoing thing that after 50 years it is still a problem.”

Kellett also found people with problems associated to Agent Orange, which he said had been strongly dismissed by the New Zealand government.

Agent Orange, a herbicide combination, was employed by the United States military during the Vietnam War. Much of it contained dioxin, a harmful chemical pollutant.

Many Vietnam-era veterans and their families were affected by dioxin, a highly toxic and persistent organic pollutant that has been linked to cancers, diabetes, birth defects and illnesses.

“I was amazed to find that whilst the chaps themselves weren’t necessarily affected, their children and grandchildren were, and that’s quite a sobering thought,” Kellett said.

The book included recollections of three wives, including his own, who told of what it was like for the families left behind at a camp in Malaysia.

“We wanted to give a fuller picture, to not only show the soldiers’ side of it, but how the wives reacted and felt about it.

“It’s basically a family history, that’s what it aimed to be, and I hope I have achieved that.”

A review by retired Captain Jeremy Seed said Courage And Comradeship provided an insight into why Kellett and others chose to consign Vietnam to their past and rarely talked about it.

 “Bob Kellett has done a superb job telling the unit stories and [he] created a worthy record of their service for future generations to understand and appreciate.

“This book not only fills a notable gap in our military history by detailing the operations of Victor 3 Company, but it will also become a taonga to the whānau of any Victor 3 veteran.”

A launch for Courage And Comradeship will be held on May 19 at the Taradale RSA.

Marche contre Monsanto-Bayer et l’agrochimie

10/05/2022

https://www.ldh-france.org

Appel à rassemblement commun le samedi 21 mai 2022 à 13h, Place de la République

Comme chaque année depuis 2013, des dizaines d’organisations de la société civile, paysan-ne-s et citoyen-ne-s indigné-e-s par l’agrochimie feront entendre leur voix pour exiger la fin de ce système dont nous sommes victimes à différentes échelles. Nous réclamons un changement radical pour une agriculture respectueuse des sols, des ressources en eau, de la biodiversité, et de notre santé !

Cette année, la marche aura une importance toute particulière puisqu’elle se tiendra presque un mois après le second tour de l’élection présidentielle et trois semaines avant les élections législatives qui détermineront la majorité parlementaire pour les cinq prochaines années. Le mandat d’Emmanuel Macron a été une occasion largement manquée de transformer radicalement le système agricole actuel, transformation pourtant plus que jamais nécessaire et urgente. C’est le modèle agro-industriel, pourtant néfaste sur les plans sociaux, économiques, sanitaires et environnementaux, qui a clairement été privilégié lors de ces cinq années. Le glyphosate n’a pas été interdit comme promis par le président, les insecticides néonicotinoïdes ont été de nouveau autorisés, les plans Ecophyto de réduction des pesticides de synthèse constituent toujours un échec, la nouvelle politique agricole commune adoptée par l’UE n’est pas du tout à la hauteur des enjeux, le soutien à l’agriculture biologique est très insuffisant en France, l’élevage industriel a encore de beaux jours devant lui, la FNSEA ne s’est jamais aussi bien entendue avec un chef de l’Etat qui soutient aussi ardemment les nouveaux OGM et l’agriculture robotique et numérique etc.

À la suite du résultat de cette élection présidentielle désastreuse, nous savons que nous ne pouvons pas compter sur la seule perspective électorale pour rappeler la nécessité d’opérer un changement radical du système agricole français. Ce sera donc à l’ensemble de la société civile – et peut-être aux partis de gauche, si cohabitation il y a – d’exiger l’interdiction du glyphosate dans l’UE dès la fin 2022, la régulation stricte des nouveaux OGM, la fin de l’utilisation des engrais azotés, et surtout de continuer le combat contre les multinationales de l’agrochimie qui polluent et empoisonnent nos terres, nos eaux, nos corps : Monsanto-Bayer en premier lieu, mais aussi Yara, Syngenta, BASF, Dow Chemical, et bien d’autres.

Au contexte politique et électoral particulier de cette année, s’ajoute le contexte judiciaire : la marche contre Monsanto-Bayer 2022 sera l’occasion de soutenir les nombreuses procédures judiciaires en cours et de réclamer justice et réparations pour les nombreuses victimes des multinationales agrochimiques.

En 2020, 130 000 victimes états-uniennes des pesticides de Monsanto ont réussi à faire condamner cette dernière à des centaines de millions de dollars de dommages et intérêts. En France la même année, l’agriculteur Paul François a également gagné son combat judiciaire contre Monsanto après 13 ans de procédure. D’autres recours en justice incarnent ce combat contre les multinationales agrochimiques et leurs poisons – qu’ils aient été utilisés comme armes chimiques ou comme pesticides. C’est le cas de Tran to Nga, une victime franco-vietnamienne des épandages d’agent orange pendant la guerre du Vietnam, qui mène une lutte juridique contre 14 firmes ayant produit l’herbicide. Pour elle, mais aussi pour les 3 millions de Vietnamien-ne-s encore victimes aujourd’hui. Une décision en appel est attendue en 2023 ou 2024. Le scandale du chlordécone sera également central puisqu’une plainte a été déposée contre l’Etat français pour avoir renouvelé les autorisations de ce pesticide organochloré en Martinique et en Guadeloupe au début des années 90, alors qu’il avait déjà été interdit en métropole. La justice devrait également se prononcer en 2022 sur ce dossier, mais la menace d’un non-lieu général plane, avec le risque de laisser ce crime impuni.

Plus généralement, nous nous mobiliserons pour une justice environnementale associée à la dénonciation des injustices et inégalités sociales, raciales, (néo)coloniales et de genre, face aux géants de l’agro-industrie et aux politiques qui permettent leur essor.

La mobilisation citoyenne est aussi nécessaire pour lutter contre les inégalités Nord/Sud qui fondent ce système agroalimentaire et pour notre souveraineté alimentaire partout dans le monde. En Inde par exemple, une véritable révolte a été menée par des paysan-nes contre la poursuite des politiques de libéralisation de l’agriculture qui fragilisent l’agriculture vivrière, incitent la redirection de la production vers l’exportation et ainsi entraînent la nécessité d’une industrialisation massive du système agricole. Après un an de contestation inédite, les paysan-nes ont obtenu une victoire historique avec le retrait des trois lois décriées.

Ainsi, les pratiques et poisons des firmes agro-industrielles, et les politiques actuelles qui les rendent possibles, nous condamnent collectivement : notre santé est menacée notamment par une alimentation contaminée par des résidus dangereux, la sécurité alimentaire de nombreux pays est bafouée, les populations sont exposées à des produits nocifs, et nos terres polluées pour des générations.

Citoyen-nes et organisations, plus que jamais déterminé-e-s à promouvoir un autre modèle agricole et alimentaire, plus écologique et respectueux du vivant et plus juste socialement pour les paysan-ne-s et le reste de la population : soyons nombreuses et nombreux dans la rue le samedi 21 mai 2022 ! Maintenons la pression sur les acteurs qui empoisonnent notre futur ! Appelons à la marche contre Monsanto-Bayer et l’agrochimie !

Repas de soutien à Tran To Nga. Venez dîner utile !

https://stayhappening.com

Pour soutenir Tran To Nga dans son procès contre Monsanto-Bayer, Dow Chemical, Uniroyal Chemical et 11 entreprises américaines ayant fabriqué ou livré l’Agent Orange, le Comité de Soutien propose une soirée spéciale avec des animations, une vente aux enchères d’objets divers et un menu unique. L’ensemble des marges dégagées sera affecté aux frais du procès. Inscrivez-vous ! ??

Réservez votre repas du vendredi 24 juin à partir de 19h :

https://bit.ly/3PkhhSv

En plus de votre participation au repas ou si vous ne pouvez venir à aucun des repas, vous pouvez faire un don défiscalisé via le crowdfunding organisé également par le Comité de Soutien à Tran To Nga . https://www.helloasso.com/associations/association-d-amitie-franco-vietnamienne-aafv/collectes/appel-du-comite-de-soutien-a-tran-to-nga

Cela fait neuf ans que Tran To Nga se bat contre ces multinationales américaines pour faire reconnaître leur responsabilité dans le drame de l’agent orange qui a contaminé les terres du Vietnam et rendu malade des millions de Vietnamiens dont des centaines de milliers d’enfants.

A lire :

https://www.lapresse.ca/international/2021-01-31/victimes-vietnamiennes-de-l-agent-orange/tous-les-espoirs-reposent-sur-la-justice-francaise.php#

https://www.humanite.fr/monde/agent-orange/agent-orange-la-justice-francaise-deboute-les-victimes-706622

https://www.liberation.fr/planete/2018/10/24/tran-to-nga-une-vie-empoisonnee_1687642

Les repas solidaires sont organisés par le Comité de soutien à Tran To Nga composé des associations suivantes :

AAFV (Association d’Amitié Franco-Vietnamienne) // AFAPE (Association française pour l’expertise de l’Agent Orange et des perturbateurs endocriniens) // ARAC (Associations Républicaine des Anciens Combattants) // Cap Vietnam // CID Vietnam (Centre d’Information et de Documentation sur le Vietnam contemporain) // Collectif Vietnam-Dioxine // FaAOD (Fonds d’alerte contre l’Agent Orange/Dioxine), Le Mouvement de la Paix // Le Village de l’amitié de Van Canh // Orange DiHoxyn, // Song Viêt // UGVF (Union Générale des Vietnamiens en France) // VNED (Vietnam les Enfants de la Dioxine)

Foyer Vietnam: Un lieu, un réseau, un état d’esprit, 80 rue Monge,Paris, France, Paris, France

Une marche contre « le monde toxique » de Monsanto-Bayer organisée à Toulouse

Par Maeva Leray

21/05/2022

https://lopinion.com

Ce samedi 21 mai, la branche haute-garonnaise de l’association « Pour le Futur » organise une marche au départ du Capitole pour lutter contre l’emploi des produits chimiques dans le monde agricole.

La cible du rassemblement n’est autre que Monsanto-Bayer. L’entreprise américaine fondée il y a plus de 120 ans dans le Missouri est un des leaders mondiaux de l’agrochimie. Rattachée à l’entreprise allemande Bayer depuis 2018, sa puissance n’a cessé de croître depuis. Ainsi, l’entreprise produit pour les agriculteurs et les coopératives du monde entier insecticides, engrais et autres chlordécone ou glyphosate. Parmi les autres substances ayant été précédemment distribuées par l’entreprise, on retrouve notamment l’agent orange. Surnommé ainsi à cause de sa couleur caractérielle, cet agent chimique est en réalité un herbicide, faisant partie des 6 herbicides ayant été épandus par les Américains lors de la guerre du Vietnam. Ainsi, si l’entreprise Monsanto-Bayer est mise en cause dans de nombreux scandales chimiques et est impliquée dans plusieurs dizaines procédures judiciaires, le scandale de l’agent orange reste celui qui a marqué plusieurs générations de vietnamiens.

 A l’heure où les scandales et les procédures en justice s’accumulent, nous voulons exprimer notre refus du monde toxique de Monsanto. Nous défendons la biodiversité, l’agro écologie et l’élevage paysan, une alimentation saine et accessible à tous”, affirme Pour le Futur 31

Même si le rendez-vous donné à 11h place du Capitole par l’association Pour le Futur et d’autres associations environnementales, il a d’abord l’allure d’une manifestation de protestation. Ce rassemblement est aussi l’occasion de rendre hommage aux milliers de victimes ayant subi les conséquences de l’agent orange lors de la guerre du Vietnam. En effet, même si les 20.000 km carrés de forêts et de cultures agricoles contaminées avaient causé des dégâts considérables, l’association tient aussi à rappeler qu’ils se battent encore contre le glyphosate.

 Le quinquennat qui s’achève a été celui du renoncement : pas d’interdiction du glyphosate, réautorisation des insecticides néonicotinoïdes, échecs des plans ecophyto, soutien à l’agriculture biologique insuffisant, nouvelle PAC catastrophique”, a confié le responsable de l’association Pour le Futur 31

dienhai.nguyen@free.fr

Review overview
NO COMMENTS

Sorry, the comment form is closed at this time.