Home / Page d'accueil  / Actualités générales  / Revue de presse Vietnam / Mars 2022

Revue de presse Vietnam / Mars 2022

Sélectionnée par Francis Gendreau TÉLÉCOMMUNICATIONS : La 6 G va désormais se conjuguer en vietnamien 01/03/2022 https://www.gavroche-thailande.com Le ministère vietnamien de l’information et des communications a créé un comité directeur chargé de la recherche et du développement de la

Sélectionnée par Francis Gendreau

TÉLÉCOMMUNICATIONS : La 6 G va désormais se conjuguer en vietnamien

01/03/2022

https://www.gavroche-thailande.com

Le ministère vietnamien de l’information et des communications a créé un comité directeur chargé de la recherche et du développement de la technologie sans fil de sixième génération (6G).

Dirigé par le ministre Nguyen Manh Hung, le comité est chargé d’étudier et de proposer aux autorités compétentes des stratégies, des mécanismes et des politiques visant à renforcer le développement de la 6G dans le pays.

Des objectifs précis

Il est chargé de suivre la recherche et le développement, la production et la commercialisation de la technologie 6G dans le monde, ainsi que de combiner la recherche, de prévoir les tendances de développement des marchés des télécommunications nationaux et internationaux.

Le comité élaborera également une feuille de route pour la recherche, les essais, la production et la commercialisation des équipements et services 6G et proposera des solutions pour soutenir les entreprises vietnamiennes dans la production et la commercialisation des équipements et services 6G.

Cette initiative s’inscrit dans la politique vietnamienne de développement de la technologie 6G en 2022, que le ministre Nguyen Manh Hung a soulignée lors d’une réunion le mois dernier. Il a déclaré qu’il était grand temps pour le Vietnam de prendre de l’avance sur la courbe de développement et de renforcer son infrastructure numérique dans le but de devenir l’une des premières nations du monde en matière de technologie 6G.

Une 5G très commune

Le Vietnam est dans la phase de test commercial des réseaux 5G, fournis par Viettel, VNPT et MobiFone dans certaines grandes villes (seulement certaines zones) avec une vitesse de téléchargement moyenne d’environ 10 fois plus rapide que la 4G. Selon le communiqué de presse publié sur le site du ministère, ce dernier accordera une licence pour les fréquences 6G en 2028, avant la commercialisation de la 6G.

La technologie 6G est le successeur de la technologie cellulaire 5G, qui devrait permettre des débits de données d’un téraoctet par seconde et nous fera franchir une étape supplémentaire vers le monde virtuel.

Le 6G est un progrès technologique.

Plusieurs technologies potentielles sont envisagées comme catalyseurs du réseau 6G, comme l’optique dans l’espace libre, les communications quantiques, les drones, l’intelligence artificielle (IA) et l’analyse des données massives. L’application du réseau 6G devrait aider à construire une société super intelligente avec des maisons intelligentes, des transports intelligents et des villes intelligentes, afin d’améliorer la qualité de vie des citoyens.

Selon le cycle de développement, chaque nouvelle génération de réseaux est généralement déployée après 10 ans et la 6G devrait être commercialisée d’ici 2030. Des pays du monde entier, dont les États-Unis, la Corée du Sud, la Chine, le Japon et la Finlande, ont déjà rejoint la course au développement des réseaux 6G.

Actuellement, les réseaux 4G couvrent 99,8 % du pays, et le nombre de propriétaires de smartphones au Vietnam est passé de 59,2 % en 2018 à 75 % en 2021. Le gouvernement vietnamien prévoit qu’à partir de 2023, tous les Vietnamiens posséderont des smartphones, faisant de la commercialisation de la 5G “une réalité inévitable”.

Good days ahead for Vietnam’s ultra-rich: report

01/03/2022

https://e.vnexpress.net

By Vien Thong

The number of people owning more than $30 million in Vietnam, or the ultra-rich, will cross 1,500 in 2026, a 26 pct increase from 2021.

This is an estimate contained in the latest annual Wealth Report released by U.K. property consultancy Knight Frank.

It says Vietnam is expected to have 1,551 ultra-high net worth individuals (UHNWIs) by 2026, compared to 1,234 last year.

The company also predicts that the number of rich people, or those with a net worth of $1 million or more, including their primary residence, will rise sharply by more than 59 percent from last year to 114,807 in 2026.

« We have witnessed prime apartment selling prices break the $10,000 per square meter barrier this year, driven by local demand, and with Vietnam expected to increase the number of UHNWIs between 2021 and 2026 by 26 percent, on par with Hong Kong SAR and Taiwan, we can see the potential for ongoing growth well into the future beyond that, » said Knight Frank Vietnam Managing Director Alex Crane.

The report also notes a marked trend in spending by ultra-rich and rich people on watches and wines. Vietnam’s import of watches increased 28.2 percent annually in 2016-2020 despite the impact of Covid-19.

Car sales and wine imports, prior to being impacted by the pandemic, had consistently maintained positive growth of 12.9 percent and 9.8 percent, respectively, between 2016 and 2019.

The Knight Frank report counts more than 610,000 ultra-rich people around the world last year, up 9.3 percent against 2020.

It predicts that the global UHNW population will grow by a further 28 percent by 2026, with Asia and Australasia seeing the largest growth at 33 percent, followed by North America at 28 percent and Latin America at 26 percent.

The report says global private capital investment into commercial real estate totaled $405 billion last year, a 52 percent increase over the previous year and 38 percent above the pre-pandemic five-year average.

It expects around 25 percent of the ultra-rich people to invest directly in commercial real estate this year. The report says private capital will be predominately directed toward offices (43 percent), followed by industrial and logistics sectors (17 percent), and the residential segment (16 percent).

Vu d’Indonésie. Prudence, frilosité : les pays d’Asie du Sud-Est divisés face à l’invasion de l’Ukraine

08/03/2022

https://www.courrierinternational.com

Lors de l’adoption à l’ONU d’une résolution exigeant le retrait des troupes russes d’Ukraine, le 2 mars, certains pays du Sud-Est asiatique ont voté timidement pour, d’autres se sont abstenus. Le journal indonésien Tempo regrette cette division au sein de l’Association des nations de l’Asie du Sud-Est et observe que seul Singapour s’est distingué en adoptant des sanctions.

“Les ministres des Affaires étrangères de l’Asean ont publié deux déclarations concernant la guerre en Ukraine le 26 février et le 3 mars, rapportait le journal Tempo le 5 mars. Ces deux déclarations appellent à un cessez-le-feu et à un dialogue vers la paix, mais sans condamner l’invasion russe. Le mot ‘Russie’ n’y est même pas mentionné.”

Le magazine indonésien se penche en détail sur l’attitude des pays de l’Association des nations de l’Asie du Sud-Est (Asean) depuis le déclenchement de la guerre par la Russie, le 24 février. Il observe ainsi que, lors du vote de la résolution aux Nations unies, le 2 mars, l’Indonésie s’est bien prononcée en faveur du texte qui exige que la Russie retire immédiatement ses forces d’Ukraine. Mais ni le président Joko Widodo ni sa ministre des Affaires étrangères n’ont explicitement condamné la Russie dans leurs déclarations.

Prudence de l’Indonésie, frilosité du Laos et du Vietnam

Selon Tempo, si l’Indonésie “joue la prudence”, c’est parce qu’elle assure la présidence du G20 cette année :

Dénoncer la Russie couperait toutes les lignes de communication avec Moscou et mettrait en péril l’agenda de Joko Widodo pour le G20.”

Mais l’attitude du Vietnam et du Laos est encore plus frileuse, estime le magazine. Ces pays membres de l’Asean, qui ont “tous deux […] de solides liens historiques et militaires avec la Russie”, se sont, eux, abstenus lors du vote.

Quant au Premier ministre thaïlandais, Prayuth Chan-ocha, il a déclaré que son pays – qui a pourtant voté pour la résolution – était neutre sur la question russo-ukrainienne, “car la relation de longue date entre Bangkok et Moscou doit être prise en compte”.

Singapour, l’exception

Sur les dix pays membres de l’Asean, Singapour est le seul à avoir adopté une position plus ferme en imposant des sanctions économiques à la Russie. “Du jamais-vu jusqu’ici au sein des pays de l’Asie du Sud-Est”, note Tempo.

Le gouvernement de la cité-État a déclaré qu’il suspendrait les exportations de marchandises que la Russie pourrait utiliser comme armes contre l’Ukraine. Le pays va également bloquer certaines transactions bancaires et financières liées à la Russie. À cet égard, Tempo cite la déclaration du ministre des Affaires étrangères singapourien, Vivian Balakrishnan, devant le Parlement le 28 février : ”L’invasion de l’Ukraine par la Russie est une violation claire et grave des normes internationales et un précédent totalement inacceptable.”

Ukraine : le Vietnam a évacué ses citoyens des zones de conflit les plus féroces

08/03/2022

https://www.lecourrier.vn

Le vice-ministre des Affaires étrangères Pham Quang Hiêu a déclaré mardi 8 mars à la presse que le Vietnam avait évacué pour l’essentiel ses citoyens des zones de conflit les plus féroces en Ukraine, indiquant continuer de travailler avec les agences concernées pour avoir des plans appropriés.

Le diplomate est allé accueillir les 287 citoyens vietnamiens évacués de zones de conflit en Ukraine et rapatriés sur un vol entièrement financé par l’État vietnamien au départ de la capitale roumaine Bucarest qui a atterri mardi 8 mars à midi à l’aéroport international de Nôi Bài, à Hanoï.

Depuis que les opérations militaires ont éclaté en Ukraine, l’une des principales priorités du Parti, de l’État, du gouvernement et du Front de la Patrie du Vietnam consiste à assurer la sécurité de la vie et la protection légale des citoyens et entreprises vietnamiens à l’étranger, considérant cette tâche comme la plus importante en ce moment, a-t-il souligné.

Mise en place d’un groupe de travail spécial

Le gouvernement a mis en place un groupe de travail spécial pour évacuer les citoyens vietnamiens des zones de conflit et soutenir leur rapatriement sur une base volontaire, a-t-il fait savoir.

Le ministère des Affaires étrangères, en tant qu’agence coordonnatrice, a œuvré avec les ministères et agences concernés et a donné instruction aux organes de représentation du Vietnam notamment en Ukraine, en Pologne, en Roumanie, en Hongrie et en Slovaquie de travailler à l’évacuation immédiate des citoyens vietnamiens des zones de conflit les plus féroces, a-t-il poursuivi.

En seulement deux à trois jours, « nous avons organisé le premier vol d’évacuation. Selon les rapports des agences de représentation du Vietnam, nos citoyens dans les zones de conflit ont été pour l’essentiel évacués en toute sécurité », s’est félicité le vice-ministre.

Ponts aériens

Dans les temps à venir, sur la base des souhaits des compatriotes, « nous nous coordonnerons avec ministères et secteurs pour proposer au gouvernement et au groupe de travail d’organiser davantage de vols d’évacuation », a-t-il indiqué.

Ces évacuations aériennes à grande échelle ne sont pas les premières. Le gouvernement avait dirigé voici plus de dix ans la mise en place d’un pont aérien, avec dix vols effectués du 1er au 13 mars 2021 pour rapatrier en toute sécurité plus de 3.000 citoyens vietnamiens bloqués en Libye.

En février 2020, le pays avait encore rapatrié par voie aérienne des citoyens vietnamiens bloqués à Wuhan, dans la province du Hubei, en Chine, qui était l’épicentre de l’épidémie de COVID-19. VNA/CVN

Le Vietnam tente de relancer le tourisme avec la fin de la quarantaine pour les voyageurs internationaux

16/03/2022

https://www.lefigaro.fr

Les voyageurs internationaux se rendant au Vietnam sont désormais dispensés de quarantaine, le pays tentant de relancer le secteur du tourisme sinistré depuis plus de deux ans. Les visiteurs devront présenter un test Covid négatif à l’arrivée, a déclaré mercredi le ministère de la Santé dans un communiqué. En 2019, le pays avait accueilli quelque 18 millions de visiteurs, un record, et le secteur avait généré 32 milliards de dollars de revenus. Après l’apparition du Covid-19, les autorités ont imposé des restrictions de voyage particulièrement strictes. Seuls 157.000 visiteurs internationaux se sont rendus au Vietnam en 2021.

Depuis novembre, le pays avait ouvert quelques bulles de voyage autorisant notamment les visiteurs à jouer au golf dans certains resorts. Le Vietnam a également annoncé la reprise d’une exemption de visa de 15 jours pour les ressortissants de 13 pays : Allemagne, France, Italie, Espagne, Grande-Bretagne, Russie, Japon, Corée du Sud, Danemark, Suède, Norvège, Finlande et Biélorussie. Le pays recense encore près de 200.000 cas quotidiens de Covid-19, mais le ministère de la Santé assure que la situation « reste sous contrôle », les taux d’hospitalisation et de mortalité restant faibles. 98% des adultes ont reçu deux injections de vaccins, d’après les autorités qui vont élargir la campagne de vaccination aux enfants de moins de 12 ans.

Francophonie économique : une cinquantaine de décideurs africains se donnent rendez-vous en Asie

21/03/2022

https://www.jeuneafrique.com

Par Yara Rizk – envoyée spéciale à Hô Chi Minh-Ville

Après un report pour cause de pandémie, la mission économique et commerciale de la Francophonie s’ouvre le 21 mars. Au programme, dix jours d’ateliers et de rencontres entre Vietnam et Cambodge, destinés à mettre en avant les secteurs de l’agro-industrie, des énergies renouvelables et des biens et services numérique.

Ce lundi 21 mars, à Hô Chi Minh-Ville, s’ouvre la mission économique et commerciale de la Francophonie. L’occasion pour 92 participants venus d’Afrique, d’Amérique du Nord, d’Europe occidentale et de l’océan Indien de prospecter des marchés et de négocier avec plus de 500 opérateurs économiques asiatiques. Cette mission est conduite par Louise Mushikiwabo, secrétaire générale de l’Organisation internationale de la francophonie, qui a fait le déplacement dans la cité vietnamienne. Le programme proposé mêle visites des entreprises sur place, ateliers thématiques et rencontres d’affaires B2B.

Des forums avec les autorités politiques et économiques du Vietnam et du Cambodge, des rencontres avec de grands groupes économiques, des PME locales, des agences de promotion commerciale et d’investissement, ainsi que des activités de réseautage avec l’ensemble des participants rythmeront les dix journées de travail. L’objectif ultime de cette mission en trois temps qui se clôturera le 30 mars est de « faire des affaires en langue française », comme a tenu à le souligner Henri Monceau, directeur de la Francophonie économique et numérique de l’OIF.

Après s’être rendus à Hô Chi Minh-Ville – poumon économique du Vietnam –, les participants se retrouveront à Hanoï, siège de l’OIF dans le pays, et enfin à Phnom Penh, capitale du Cambodge.

La mission se déroulera en trois temps. D’abord réunis à Hô Chi Minh-Ville, au Vietnam, les participants se rendront ensuite à Hanoï, puis à Phnom Penh, capitale du Cambodge. © Yara Rizk

L’Afrique majoritairement représentée

Les entreprises et institutions africaines représentent plus de 50 % de la délégation étrangère, qui comprend des sociétés indépendantes, des associations et des groupements entrepreneuriaux, ainsi que des agences gouvernementales et des institutions financières de développement.

Le ministère des relations extérieures du Cameroun, la Chambre de commerce et d’industrie de Côte d’Ivoire, l’Agence de promotion des investissements de Mauritanie, la Fédération des chambres de commerce et d’industrie d’Afrique de l’Ouest mais aussi la Banque d’investissement et de développement de la Cedeao feront partie du voyage.

Une importante représentation gabonaise présidée par le ministre de l’Agriculture, Biendi Maganga-Moussavou, et le ministre du Commerce, Hugues Mbadinga Madiya, est également attendue. Une présence logique, puisque la prochaine édition de la mission économique et commerciale de l’OIF se tiendra au Gabon et au Rwanda, du 6 au 13 juillet.

Une langue et des valeurs communes

L’OIF est une institution fondée sur le partage d’une langue – le français – et de valeurs communes, qui rassemble 88 États et gouvernements. Cette institution mène essentiellement des actions politiques et de coopération économique. La langue française et la diversité culturelle et linguistique ; la paix, la démocratie et les droits humains ; l’éducation et la formation ; le développement durable et la solidarité en sont les domaines prioritaires.

Flambée des prix au Vietnam : fantasme ou réalité de l’inflation ?

23/03/2022

https://lepetitjournal.com

Il n’en fallait pas davantage pour faire ressurgir le spectre de l’inflation. Le prix des matières premières augmente dans le monde, et le Vietnam ne fait pas exception. Cela étant, les économistes sont formels : l’inflation – le mot est donc lancé – est sous contrôle.

Le monde est instable et les prix s’en ressentent. Ceux du gaz ou de l’or ont de fait connu des fluctuations importantes, mais en ce qui concerne le Vietnam, les experts estiment que l’inflation devrait rester sous contrôle, c’est à dire en dessous du seuil de 4%, qui est la ligne rouge tracée par le gouvernement.

Les analystes jugent prématuré de tirer la sonnette d’alarme

HSBC a certes relevé ses prévisions concernant l’inflation au Vietnam en 2022, tablant désormais sur un taux de 3%, sans pour autant juger la situation préoccupante. Les possibles répercussions du conflit russo-ukrainien sur les prix des carburants n’ont pour l’instant pas modifié sa position.

Même son de cloche du côté de la Banque Mondiale, pour qui l’inflation reste sous contrôle, au Vietnam.

Plus précise, Dragon Capital Fund, qui est une plateforme dédiée à l’investissement, note que le taux d’inflation oscille pour l’instant entre 3,58 et 3,8%, c’est à dire en dessous de 4% et qu’au pire des cas (c’est à dire si le conflit russo-ukrainien s’enlise et si aucun accord n’est conclu avec l’Iran), il pourrait atteindre 4,18%. Là encore, il est prématuré de tirer la sonnette d’alarme, semble-t-il.

Une augmentation significative des prix impacte le Vietnam

Pour les analystes nationaux, les prix sont en fait en cours de stabilisation. C’est ce qui ressort des propos de Nguyen Ba Khang, le directeur adjoint du centre national de surveillance des marches financiers, pour qui la hausse des prix du pétrole aura eu pour effet d’occulter les effets positifs des mesures de maîtrise de l’inflation prises par le gouvernement.

Hausse des dépenses mensuelles pour les consommateurs vietnamiens

Les consommateurs, eux, ne semblent pas partager cet optimisme, et c’est bien là que le bât blesse.

    Diem, qui travaille à Hanoï, nous a ainsi confié qu’elle n’osait pas se rendre au cinéma en famille, non par crainte de la covid, mais bien à cause du prix des tickets d’entrée.

    Hung, qui est un ingénieur de 37 ans, s’est quant à lui décidé à délaisser sa voiture au profit de sa moto, moins vorace en essence.

    Minh, 28 ans, employée de banque, constate de son côté qu’un demi million de dôngs lui suffit à peine à s’approvisionner en produits frais pour deux jours.

Augmentation du prix de biens de consommation courante

Une enquête, réalisée par nos confrères de vnexpress à la mi-mars, montre en effet que les prix de plusieurs produits essentiels ont grimpé en flèche en l’espace d’un an (plus 67% pour le sucre, plus 48% pour l’essence, plus 35% pour le gaz, plus 28% pour le nuoc mam, plus 25% pour les nouilles instantanées, plus 23% pour l’huile de cuisson…). Seuls le riz (plus 6,7%) et la viande de porc (moins 27%) semblent pour l’instant faire exception.

Pour en savoir plus sur le coût de la vie et budget à prévoir en tant qu’expatrié au Vietnam, ce guide complet vous donnera une estimation des dépenses mensuelles, prix et frais à anticiper lors de votre expatriation.

Le Vietnam est prêt à participer aux efforts humanitaires pour l’Ukraine

24/03/2022

https://fr.vietnamplus.vn

Le Vietnam est prêt à contribuer aux activités d’aide humanitaire des Nations Unies pour l’Ukraine dans ses capacités et conditions, a affirmé l’ambassadeur Dang Hoang Giang.

New York (VNA) – Le Vietnam est prêt à contribuer aux activités d’aide humanitaire des Nations Unies pour l’Ukraine dans ses capacités et conditions, a affirmé l’ambassadeur Dang Hoang Giang, chef de la Mission permanente du Vietnam auprès des Nations Unies.

Le 23 mars, lors de la 11e session extraordinaire d’urgence de l’Assemblée générale des Nations Unies sur l’Ukraine, l’ambassadeur Dang Hoang Giang a réaffirmé la position constante du Vietnam sur le règlement pacifique des différends internationaux sur la base du respect du droit international, de la Charte des Nations Unies, de l’indépendance, de la souveraineté et de l’intégrité territoriale des nations, du principe de non-ingérence dans les affaires intérieures, du principe de non-recours à la force dans les relations internationales.

Partageant la profonde préoccupation de la communauté internationale quant à la situation humanitaire en Ukraine, l’ambassadeur Dang Hoang Giang a souligné que la priorité urgente actuelle devrait être de se concentrer sur l’arrêt des combats, la protection des civils et des infrastructures civiles essentielles, le déploiement des opérations humanitaires et l’évacuation des citoyens.

Le diplomate vietnamien a également affirmé le soutien du Vietnam aux efforts humanitaires du secrétaire général et des organes des Nations Unies, des pays de la région et des partenaires internationaux.

La reprise économique se confirme au Vietnam

29/03/22

https://www.lefigaro.fr

Par Le Figaro avec AFP

La reprise économique se confirme au Vietnam, mais la pandémie de coronavirus et le conflit entre la Russie et l’Ukraine pourraient avoir de fortes répercussions sur la croissance du pays très dépendant du commerce extérieur.

Sur un an, le produit intérieur brut a progressé de 5,03% au premier trimestre 2022, par rapport à la même période de l’année précédente, a annoncé mardi le Bureau général des statistiques. Cette progression avait atteint seulement +2,58% pour l’ensemble de l’année 2021 et +2,91% en 2020, les pires performances économiques depuis trois décennies, plombées par les strictes restrictions liées à la crise sanitaire du Covid-19.

Des risques qui restent toutefois bien présents

Le PIB vietnamien connaissait en effet une croissance annuelle de 7 % avant la pandémie. Au premier trimestre 2022, sur un an, les exportations ont progressé de 12,9% à 88,58 milliards de dollars. Mais, si la reprise est de retour, les risques restent bien présents.

Les infections au variant Omicron restent élevées, le pays recensant plus de 260.000 cas par jour même si le taux d’hospitalisation et les décès restent bas. Et la récente flambée des prix mondiaux des matériaux causée par le conflit entre la Russie et l’Ukraine pourrait avoir un impact significatif sur l’industrie manufacturière du Vietnam et devenir un frein à sa croissance.

«Si l’économie continue de faire preuve de résilience et se redresse, les risques baissiers se sont récemment accrus», note la Banque mondiale dans un rapport publié en mars. «Les autorités devraient encourager les exportateurs à rechercher de nouveaux marchés et à innover dans d’autres produits». Pour l’instant, les perspectives restent solides pour le Vietnam qui a commencé à se rouvrir sur l’extérieur en mars, en assouplissant ses restrictions de voyage draconiennes. L’agence de notation Fitch prévoit une accélération de la croissance du PIB, qui devrait atteindre 6,1% en 2022 et 6,3% en 2023.

Arrestation d’un des hommes les plus riches du Vietnam

29/03/2022

https://www.lessentiel.lu

Trinh Van Quyet, à la tête de l’un des plus grands groupes privés du Vietnam, a été arrêté mardi par la police, accusé de « manipulations boursières ».

Trinh Van Quyet, à la tête de l’un des plus grands groupes privés du Vietnam, a été arrêté mardi par la police, accusé de « manipulations boursières », a déclaré le ministère de la Sécurité publique. Il est soupçonné « d’avoir le 10 janvier manipulé le marché et caché des informations, entraînant de graves pertes pour les investisseurs », ont précisé les autorités.

La police a entamé des perquisitions dans une vingtaine de lieux, notamment son domicile et ses bureaux. Trinh Van Quyet, 46 ans, est à la tête de l’empire FLC, propriétaire de complexes hôteliers de luxe, de terrains de golf et de la compagnie aérienne à bas prix Bamboo Airlines lancée en 2019.

20% du marché de l’aviation au Vietnam

Depuis, la compagnie s’est considérablement développée : elle représente près de 20% du marché de l’aviation au Vietnam, n’étant devancée que par le transporteur national Vietnam Airlines et la compagnie à bas coûts Vietjet.

Sollicité par l’AFP, FLC n’était pas disponible dans l’immédiat pour commenter ces informations.

dienhai.nguyen@free.fr

Review overview
NO COMMENTS

POST A COMMENT