Home / Page d'accueil  / Actualités générales  / QUE FAIT LE VIETNAM FACE AU NOUVEAU VARIANT OMICRON ?

QUE FAIT LE VIETNAM FACE AU NOUVEAU VARIANT OMICRON ?

Le ministère de la Santé vietnamienne a demandé aux localités de renforcer la surveillance et de détecter tout cas suspects de COVID-19 présentant des symptômes inhabituels afin de prévenir rapidement l’entrée et la propagation du

Le ministère de la Santé vietnamienne a demandé aux localités de renforcer la surveillance et de détecter tout cas suspects de COVID-19 présentant des symptômes inhabituels afin de prévenir rapidement l’entrée et la propagation du variant Omicron sur le territoire vietnamien.

Le 25 novembre 2021, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a annoncé qu’une nouvelle souche du virus SARS-CoV-2, Omicron (B.1.1.529), avait été détectée dans un certain nombre de pays du Sud de l’Afrique comme l’Afrique du Sud et le Botswana, notamment.

Au Vietnam, les experts donnent l’alerte concernant cette mutation. D’après le professeur associé – médecin Dô Van Dung, de l’Université de médecine et de pharmacie de Hô Chi Minh-Ville, il est trop tôt pour conclure quoi que ce soit concernant le nouveau variant. Il a également mentionné le principe évolutif commun du virus, à savoir que le nouveau variant serait plus infectieux mais moins dangereux.

Détection précoce

Grâce à la surveillance épidémiologique du virus SARS-CoV-2, le pays n’a pas encore enregistré de cas de COVID-19 au nouveau variant. Pour prévenir le risque de propagation du variant Omicron, le ministère de la Santé a ordonné au système de surveillance de l’épidémie de détecter précocement tous signes anormaux. En outre, il est nécessaire pour les Institut d’hygiène et d’épidémiologie d’effectuer activement le séquençage génétique des nouvelles infections mutées suspectées, en particulier des porteurs ayant des antécédents épidémiologiques en provenance des pays d’Afrique du Sud.

Dans le même temps, il propose au gouvernement de suspendre les vols internationaux à destination et en provenance des pays suivants : Afrique du Sud, Botswana, Namibie, Zimbabwe, Eswatini, Lesotho, Mozambique et de cesser temporairement de délivrer des permis d’entrée pour les passagers à destination/en provenance des pays susmentionnés.

Soins sanitaires et respect strict des 5K

Selon le professeur associé – médecin Dô Van Dung, il est nécessaire actuellement pour le Vietnam de renforcer la troisième dose de vaccin en faveur des personnes prioritaires à savoir : les personnes âgées, les personnes atteintes de maladies sous-jacentes ainsi que les personnels médicaux travaillant directement dans les établissements sanitaires spécialisés dans le traitement de COVID-19.

En outre, le respect des 5K (masque, désinfection, distanciation, pas de rassemblement de foule et déclaration de santé) reste indispensable, en plus de perfectionner le système de santé à la base, d’augmenter la capacité d’échantillonnage et de test RT-PCR.

Bien que nous ne comprenons toujours pas parfaitement le mécanisme ainsi que limpact de ce variant sur lévolution de lépidémie, nous devons restés attentifs à tout risque dentrée et de propagation sur le territoire, ont déclaré les experts.

Création dun réseau de jeunes médecins vietnamiens dans le monde

Le ministère de la Santé appelle à la mise en place d’un réseau mondial de jeunes médicaux vietnamiens afin de se connecter pour partager et échanger des questions concernant la recherche dans le domaine de la médecine et de la pharmacie.

Le ministre de la Santé, Nguyên Thanh Long, souhaite et encourage tous les jeunes médecins à promouvoir davantage la recherche scientifique et à l’appliquer aux soins de santé.

Nous encourageons vivement et récompenserons toutes celles et ceux qui publieront des articles scientifiques, travaux de recherche médicale dans des revues internationales prestigieuses“, souligne le ministre de la Santé.

dienhai.nguyen@free.fr

Review overview
NO COMMENTS

Sorry, the comment form is closed at this time.